Marathon de la solidarité

22 septembre 2011 14:25; Act: 22.09.2011 16:38 Print

Forrest Gump était de passage au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le but de Nathan Farrugia: parcourir 27 pays, en 27 jours au pas de course. Ce jeudi matin il courait au Luxembourg. Il se confie à «L'essentiel».

  • par e-mail

Forrest Gump est maltais, il est généreux et il s'appelle Nathan Farrugia. Dans le cadre de l'année européenne du volontariat, cet athlète de 37 ans a décidé de courir 27 marathons pendant 27 jours dans 27 pays européens différents. Parti de Malte le 11 septembre dernier, il était ce matin au Luxembourg. Rencontre.

L'essentiel Online: Comment s'est passé le marathon à Luxembourg-Ville ce matin?

Nathan Farrugia: La ville est magnifique je me suis parfois perdu dans le parcours labyrinthique mais j'ai adoré. La vue sur le Grund wahouh! C'est ma première fois dans le pays et je reviendrai. Sinon une dizaine de personnes sont venues me soutenir et ont couru une partie du parcours avec moi. Une petite équipe du Parlement européen s'était constituée pour l'occasion. Et on a récolté 500 euros, ce qui nous fait en tout près de 50 000 euros pour l'instant. J'espère que d'autres dons arriveront dans les jours qui viennent.

Pourquoi vous êtes-vous impliqué dans un tel projet?

Je suis PDG de Inspire, une ONG qui aide les handicapés à Malte. Je suis donc très sensible à tout ce qui touche à la solidarité. Quand j'ai été informé de ce projet, ce qui m'a marqué c'est son originalité. J'y ai vu un moyen de frapper les esprits, de médiatiser les ONG, et donc de récolter de l'argent pour elles.

Quels sont vos plus bons et vos plus mauvais souvenirs?

Tous les messages de soutien que je reçois sur Facebook et par mail me font très très plaisir. Pour moi ça fait partie des bons souvenirs. Pour les mauvais souvenirs j'en retiens deux. Je me suis blessé il y a deux jours aux Pays-Bas j'ai dû m'arrêter avant la fin du marathon. Et lors de notre troisième marathon, en Estonie, notre caravane a été cambriolée, nos appareils photo et d'autres choses ont été volés. On a dû tout racheter.

Vous en êtes à votre 12e pays, il vous en reste 15. Comment vous sentez-vous?

Fatigué mais heureux. Avec l'équipe on fait beaucoup de route, voire trop. On court, on roule, on dort. Heureusement que mes enfants sont parfois avec moi. Quand je finis ce périple je rentre à Malte mais les vacances devront attendre. Car avec mon ONG cette période est chargée, la période de Noël étant propice aux levées de fonds. Je vais donc bosser et puis prendre des vacances. Je viendrais peut-être au Luxembourg, mais à vélo cette fois!

Propos recueillis par Fatima Rougi