F1

06 juillet 2012 00:54; Act: 06.07.2012 10:59 Print

Lotus joue à la Batmobile

À l'heure de disputer son GP à domicile à Silverstone, l'écurie Lotus, basée à Enstone, s'associe avec le nouveau film Batman.

storybild

La Lotus de Romain Grosjean portera le logo du nouveau film Batman à Silverstone. Jeudi, il a pu la comparer à la voiture de Batman. (photo: Reuters)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Souvent cette saison, il n'a pas manqué grand-chose aux Lotus pour s'offrir une première victoire en F1. Dimanche, Romain Grosjean et Kimi Räikkönen auront une nouvelle chance de s'imposer, cette fois à Silverstone.

À domicile, l'écurie britannique, propriété de la société luxembourgeoise Genii Capital, semble disposer avec
Red Bull et McLaren de la monoplace la mieux armée pour négocier les virages
rapides du GP de Grande-Bretagne. Et ce week-end, Lotus F1 aura un petit plus. L'écurie s'appuiera sur les superpouvoirs d'un héros: Batman. Les monoplaces, le garage, les casques et les combinaisons des pilotes porteront le logo du film «The Dark Knight Rises», de Christopher Nolan, dont la sortie est prévue le 25 juillet. Après un partenariat avec le groupe de rock Linkin Park, Lotus F1 continue à innover en termes de marketing.

Éric Boullier, directeur de l'écurie, considère qu'en raison de la livrée noir et or des Lotus E20, cette association fait sens: «Cette saison, nous sommes les "chevaliers noirs" de la F1. La E20 a une allure superbe avec ce marquage Batman et nous sommes impatients de voir les réactions. Nous espérons une conclusion épique pour la E20 Dark Knight Rises lors du Grand Prix». Les ailes de la célèbre chauve-souris suffiront-elles à faire décoller Lotus? Réponse dimanche.

Les Red Bull et Fernando Alonso, leader du championnat du monde et vainqueur l'an passé à Silverstone, ou le duo britannique de McLaren Jenson Button et Lewis Hamilton comptent bien voler la vedette aux Lotus.

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).