Ski alpin

12 octobre 2017 12:23; Act: 12.10.2017 17:20 Print

Marcel Hirscher prépare son retour en compétition

L'Autrichien, qui s'est brisé une cheville en août, a rechaussé ses skis, avant un éventuel retour à la compétition en fin d'année.

This was a really nice try. #89 #weareskiing #verleihtflügel #IWILL #championstrainwithtechnogym #startenstattwartenUne publication partagée par Marcel Hirscher (@marcel__hirscher) le 11 Oct. 2017 à 2h23 PDT

  • par e-mail
Sur ce sujet

Marcel Hirscher est remonté sur ses skis, mercredi, à Zell am See en Autriche. Victime d'une fracture de la cheville en août, le Salzbourgeois a posté une vidéo sur Instagram, où on le voit faire quelques virages. «C'était vraiment un bon test», a-t-il commenté. Forfait pour le géant d'ouverture de la saison à Sölden (29 octobre), le sextuple lauréat de la Coupe du monde pourrait revenir en fin de saison.

«Si je peux être là pour Beaver Creek, ce sera parfait», a indiqué le quadruple champion du monde en se référant au géant qui sera disputé dans la station américaine, le 3 décembre. «Toute autre hypothèse serait très, très optimiste». Certains articles de presse ont ensuite évoqué le premier slalom de l'hiver, le 12 novembre à Levi. «Le processus de guérison se passe bien», a assuré l'intéressé, précisant mettre à profit son repos forcé pour peaufiner notamment son entraînement de la partie supérieure du corps. «Malgré le pied dans le plâtre, l'essentiel pour moi est de trouver mon rythme et le bon état d'esprit».

Principal souci, selon lui: pendant ce temps, «la concurrence teste les nouveaux skis de slalom géant et s'entraîne sur la neige». Or, «chaque entraînement peut valoir de l'or, au sens propre». Le quadruple champion du monde, spécialiste des épreuves techniques, n'avait pas caché au printemps viser l'or olympique à Pyeongchang (Corée du Sud) en février, le dernier trophée manquant à son palmarès. «Je ne me fais absolument aucun souci pour Pyeongchang. Je serai à nouveau au top de ma forme», a-t-il assuré sur son blog.

(L'essentiel avec AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.