Golf

21 avril 2017 09:08; Act: 21.04.2017 09:16 Print

Opéré, Tiger Woods manquera la fin de saison

Le golfeur américain, qui a subi une intervention chirurgicale du dos pour la quatrième fois, ne fera son retour sur les greens qu'en octobre.

storybild

«L'opération s'est bien déroulée et je suis persuadé que cela va me soulager des douleurs et des spasmes au dos», écrit Tiger Woods sur son site internet. (Photo d'archives)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«L'opération s'est bien déroulée et je suis persuadé que cela va me soulager des douleurs et des spasmes au dos», écrit l'homme aux 14 trophées du Grand Chelem sur son site Internet. Le «Tigre» n'a plus disputé de compétition depuis son abandon à l'Open de Dubai le 3 février, en raison justement de spasmes au dos.

Une telle opération mettra Woods, âgé de 41 ans, loin des fairways et des greens pendant au moins six mois, ce qui le fera manquer le reste de la saison actuelle de la PGA et les parties de la Coupe des présidents.

«Retrouver une vie normale»

L'annonce de cette 4e opération est intervenue deux jours après que Woods a brièvement expliqué que son dos «évoluait» normalement lors de la présentation d'un projet de parcours de golf dans le Missouri. La première opération au dos de Tiger Woods remontait à 2014, juste avant le Masters d'Augusta, et les deux autres pendant la saison 2015 du PGA, à l'issue desquelles il était indisponible pendant plus d'un an.

«Quand je serai guéri, j'attends avec impatience de retrouver une vie normale, comme jouer avec mes enfants, disputer des compétitions de golf et vivre sans la douleur contre laquelle je me bats pendant si longtemps», a ajouté Woods.

Selon son site Internet, Tiger Woods «observera du repos pendant plusieurs semaines avant de commencer sa thérapie et le traitement». Lors de son retour, à Torrey Pines en janvier, après 17 mois d'absence, il avait été éliminé au «cut».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • cocou le 21.04.2017 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste un nouveau prétexte. il est mauvais, qu'il parte à la retraite et basta

Les derniers commentaires

  • cocou le 21.04.2017 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste un nouveau prétexte. il est mauvais, qu'il parte à la retraite et basta