Christine Majerus

10 janvier 2020 10:00; Act: 10.01.2020 16:56 Print

«Ce maillot fait partie de mon histoire»

Christine Majerus sera la favorite à sa propre succession aux championnats nationaux, samedi, à Mersch.

storybild

Christine Majerus défendra son maillot tricolore samedi à Mersch. (photo: Luis Mangorrinha Photographe)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essentiel»: Comment aborde-t-on une course qu'on a remportée dix fois?

Christine Majerus: Il faut l'aborder comme si c'était la première fois. Je suis favorite, mais le cyclo-cross est une discipline qui peut s'avérer aléatoire au regard des soucis techniques, mécaniques et des chutes qui peuvent avoir lieu. C'est pour ça qu'on ne peut pas se permettre de prendre ça à la légère.

Qu'est-ce que ce maillot représente pour vous?

Avant de l'enfiler, je me suis toujours battue pour l'avoir. C'est une belle symbolique de pouvoir porter les couleurs de son pays à l'étranger, les gens me reconnaissent grâce à ça. Ça fait partie de mon histoire.

Connaissez-vous le parcours à Mersch?

Non, c'est une chose plutôt sympa de découvrir un nouveau circuit. Avec la pluie qui tombe aujourd'hui (jeudi) ça va être un vrai cyclo-cross.

Comment sont vos sensations cette saison?

J'ai passé un moment un peu difficile à Pétange (4e) où je suis tombée sur plus fort. Mais je me suis bien rattrapée les jours suivants à Meilen (1re) et à Troyes (2e).

Quels sont vos objectifs cette saison en cyclo-cross?

Je veux être à mon pic de forme pour les Mondiaux qui se dérouleront en Suisse (1er février) en espérant pouvoir me battre pour une place dans le top 10. Ce sera difficile car de plus en plus de filles se concentrent uniquement sur le cyclo-cross. Pour ma part, je ne suis pas prête à ne faire que ça.

(Recueilli par Nicolas Grellier/L'essentiel)