Formule 1

06 août 2020 20:07; Act: 07.08.2020 10:04 Print

Charles Leclerc refuse d'être traité de raciste

Le pilote monégasque de Formule 1 a réagi jeudi à une polémique née sur les réseaux sociaux l'accusant de racisme, à cause de certaines prises de position.

storybild

Charles Leclerc fait partie des pilotes qui ne s'agenouillent pas lors d'hommages rendus à George Floyd. (photo: AFP/Frank Augstein)

Sur ce sujet
Une faute?

Le pilote monégasque de Formule 1 Charles Leclerc s'est insurgé jeudi contre les accusations de racisme à son encontre portées sur les réseaux sociaux, affirmant que ses prises de position devaient être considérées comme «apolitiques». «Je suis assez actif sur les réseaux sociaux et je n'accepte pas d'être traité des noms dont on m'a traité ces dernières semaines, de manière négative, parce que je ne m'agenouille pas», lors des manifestations contre le racisme organisées avant les départs des Grand Prix de F1, a-t-il affirmé jeudi lors d'une conférence de presse, en marge du Grand Prix des 70 ans de la F1, ce week-end à Silverstone.

Il avait quelques instants auparavant publié un message sur Twitter où il déclarait notamment: «Il est très triste de voir comment certaines personnes manipulent ce que je dis pour faire de gros titres et faire croire que je suis raciste. Je ne suis pas raciste, je déteste absolument le racisme et le racisme est dégoûtant». «À tous ceux qui utilisent mon image pour promouvoir leurs mauvaises idées, je leur demande poliment d'arrêter. Je ne fais pas de politique et je ne veux pas être impliqué là-dedans», a encore écrit le pilote Ferrari de 22 ans.

À l'initiative du sextuple champion du monde britannique Lewis Hamilton, le seul pilote noir en F1, des cérémonies sont organisées avant le départ des Grand Prix, où les pilotes sont appelés à manifester contre le racisme. Sur les 20 pilotes engagés dans le championnat du monde, quelque 70% s'agenouillent mais certains, comme Charles Leclerc, ont choisi de ne pas le faire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Triste constat le 06.08.2020 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui accusent de racisme sont souvent les premiers à l'être, en plus de leur mauvaise foi. C'est le mot à la mode quand on ne sait pas parler avec sincérité.

  • Kango le 06.08.2020 20:28 Report dénoncer ce commentaire

    Charles a raison, Lewis 'force' les autres à poser un genou a terre alors que le message officiel de la F1 est 'End Racism' et monsieur Hamilton se permet de manipuler son message pour BLM. Il devrait être sanctionné.

  • Jingsa le 06.08.2020 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo de ne pas plier

Les derniers commentaires

  • white le 07.08.2020 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi mettre un genou par terre pour un repris de justice. Ils sont juste bon à dégrader les statues. Continue Charles.

  • Marginal le 07.08.2020 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    cela s’appelle la liberté ,tout simplement!!! il fait et pense comme il le désire.

  • François le 07.08.2020 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel monde aujourd'hui. Tout sert à la polémique. Si une personne n'est pas raciste, ça se voit ds la vie de tout les jours.

  • LoveLuxe le 07.08.2020 00:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d accord avec Charles, on a encore le droit d’avoir son libre-arbitre

  • Chacunseschoix le 06.08.2020 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez tout à fait raison...