Basket - NBA

12 novembre 2019 07:58; Act: 12.11.2019 10:30 Print

Curry espère rejouer avant la fin de saison

Actuellement éloigné des parquets du fait d'une blessure à la main, Stephen Curry estime qu'il pourra revenir au printemps prochain, juste avant les play-offs.

storybild

Stephen Curry veut retrouver son titre en NBA. (photo: AFP/Ezra Shaw)

Sur ce sujet
Une faute?

Le joueur de Golden State Stephen Curry, opéré d'une fracture de la main gauche il y a deux semaines, a dit lundi en conférence de presse qu'il espérait rejouer avant la fin de la saison régulière, «au début du printemps». «Je m'attends vraiment à être prêt à jouer. Je ne sais pas quand, à un moment donné au début du printemps. C'est juste une question de processus de rétablissement. Je ne m'étais jamais rien cassé auparavant et je n'avais jamais eu à gérer une telle blessure à la main», a déclaré Curry.

Le 21 mars marquera le début du printemps. Ce jour-là, les Warriors joueront à Detroit, au lendemain d'un autre déplacement à New York. Il restera alors 13 matches de saison régulière avant les play-offs. Un objectif devenu très hypothétique en l'absence de leur meilleur joueur, MVP de la Ligue en 2015 et 2016, mais également celle de son «splash brother» Klay Thompson, qui soigne une rupture des ligaments croisés du genou gauche. «Je suis ravi que, potentiellement, le reste de la saison ne soit pas perdu. Une intervention chirurgicale était nécessaire pour pouvoir guérir correctement», a poursuivi le triple champion NBA (2015, 2017, 2018) dont la main gauche a été fracturée il y a deux semaines, lors de la défaite contre Phoenix.

Après un contact en pénétration, Curry est mal tombé et sa main a été écrasée par l'intérieur des Suns, Aron Baynes, qui a aussi chuté au sol. «Avec la chirurgie, il y a un risque que cela affecte les nerfs. Les nerfs c'est compliqué», a expliqué le meneur de 31 ans, ajoutant quand «lorsqu'on a affaire aux mains, c'est là que ça devient difficile, avec tout ce qui relève des sensations. Je dois faire attention à ça». «Regarder des matches à la télévision, ce n'est pas amusant. Quand on manque des matches, c'est toujours dur. Je ne suis pas doué pour m'asseoir et me reposer. Je dois faire avec», a-t-il conclu.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.