Tennis

01 février 2019 17:50; Act: 01.02.2019 17:55 Print

Elle écrase un insecte et choque la joueuse

Lors de l'Open de Thaïlande, l'Allemande Sabine Lisicki voulait «sauver» un insecte présent sur le court. L'intervention d'une ramasseuse en a décidé autrement...

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

Finaliste malheureuse à Wimbledon en 2013, Sabine Lisicki a vécu une étonnante de mésaventure en 16es de finale de l'Open de Thaïlande qui se dispute cette semaine. Déjà balayée sportivement en deux sets par l'Espagnole Garbine Muguruza (No 15 mondiale), l'Allemande a en plus dû affronter un insecte, manifestement amorphe, venu se poser non loin d'elle.

Alors que la joueuse tentait de repousser très délicatement l'intrus hors des limites du court avec sa raquette pour le sauver, histoire de lui épargner un destin cruel, Sabine Lisicki a obtenu le renfort d'une ramasseuse de balle, partisane, pour sa part, d'une solution beaucoup plus radicale pour éliminer la bestiole, sans doute un papillon. Ce qu'elle a fait en l'écrasant purement et simplement.

Une intervention énergique qui allait aussitôt entraîner une réaction à la fois horrifiée et amusée de la tenniswoman qui n'en demandait sans doute pas tant. Estomaquée, l'Allemande a mis quelques secondes pour s'en remettre. Avec le sourire.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rotadam le 02.02.2019 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Insecte illégal. Il a pas payé son billet d’entrée.

  • Taspong le 02.02.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    En Thaïlande ils croient à la renaissance après la mort. On peut revenir comme être humain ou comme animal. Voilà pourquoi les Thais ne tuent pas les insectes car il se pourrait que ce soit un parent ou ami décédé récemment. Il y a quand même un "mais": Ils le tuent s'ils sont persuadés qu'il s'agit d'une personne haïe, méprisée ou détestée. Ainsi les araignées sont souvent tués par les maris parce qu'ils pensent qu'il s'agit de leur belle-mère décédée et qui revient les deranger! Je suppose que cette ramasseuse de balle a vu en cet insecte une personne détestée qui est morte!

  • briciola le 02.02.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre insecte:(

Les derniers commentaires

  • Taspong le 02.02.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    En Thaïlande ils croient à la renaissance après la mort. On peut revenir comme être humain ou comme animal. Voilà pourquoi les Thais ne tuent pas les insectes car il se pourrait que ce soit un parent ou ami décédé récemment. Il y a quand même un "mais": Ils le tuent s'ils sont persuadés qu'il s'agit d'une personne haïe, méprisée ou détestée. Ainsi les araignées sont souvent tués par les maris parce qu'ils pensent qu'il s'agit de leur belle-mère décédée et qui revient les deranger! Je suppose que cette ramasseuse de balle a vu en cet insecte une personne détestée qui est morte!

  • Rotadam le 02.02.2019 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Insecte illégal. Il a pas payé son billet d’entrée.

  • briciola le 02.02.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre insecte:(

  • OmamOmam le 01.02.2019 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non , Elle l’a “gentillement mise dehors avec sa raquette”

  • mesde le 01.02.2019 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du coup son adversaire l'a écrasé à son tour.