Tournoi de Bercy

03 novembre 2016 07:45; Act: 03.11.2016 14:18 Print

En plein match, Wawrinka tance un secrétaire d'État

Le tennisman suisse s'en est pris mercredi soir à Jean-Vincent Placé, qui discutait dans les tribunes, pendant une rencontre du tournoi de Bercy.

Sur ce sujet
Une faute?

Stanislas Wawrinka a vécu un premier tour mouvementé au tournoi ATP de Paris-Bercy. Le Suisse a été éliminé par l'Allemand Jan-Lennard Stuff, 91e mondial, en trois manches (3-6, 7-6, 7-6), alors qu'il a bénéficié de deux balles de match dans la deuxième manche. Le match a également été marqué par un drôle d'incident en tribune.

Entre deux échanges, le Vaudois a repris de volée un spectateur visiblement trop bruyant. «Hooo! Ça ne te dérange pas qu'on joue un match?! Non mais sérieux! Il est minuit, si tu n'as pas envie de voir, tu rentres!». La diatribe a été suivie par des applaudissements nourris de la part du public.

Or, d'après des spectateurs présents à cette heure tardive, le spectateur impoli n'était autre que... Jean-Vincent Placé, le secrétaire d'État français à la simplification administrative. L'écologiste discutait alors avec Jean Gachassin, président de la Fédération française de tennis, comme le relatent plusieurs médias dont L'Équipe. Il n'est cependant pas certain que Stanislas Wawrinka savait à qui il adressait ses reproches.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bien joué le 03.11.2016 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    ça aurait pu être le Pape ou Obama, le respect veut qu'on se tait lors d'une prestation de quelqu'un.

  • inem le 03.11.2016 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Vous savez tous, qu'une fois on obtient son bâton de maréchal, on devient mal poli et on ne respecte plus rien Et après cela, on dit que les enfants sont mal polis? La faute à qui ?

  • JeanMert le 03.11.2016 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Il était mal placé le Ministre

Les derniers commentaires

  • Picolder Older le 03.11.2016 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    Amis français, Stan n'est pas suisse, il est romand

  • marie ange le 03.11.2016 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    son deuxième prénom c'est l'opportuniste

  • @Stanilas le 03.11.2016 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    T'es un joueur professionnel et t'es pas capable de te concentrer ! Moi, je travaille dans un bureau de 6 personnes, il y a du bruit, et j'arrive à me concentrer, donc je suis meilleur que toi, tout en ayant un salaire de 1.500 euros !

    • jpjo le 03.11.2016 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      si le match ne l'intéresse pas qu'il va se coucher un point c'est tout

    • Maniac le 03.11.2016 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      Quand tu seras 10eme joueurs mondial, tes 5 collègues ne feront plus de bruit ! Promis.

  • JeanMert le 03.11.2016 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Il était mal placé le Ministre

    • Jean le 03.11.2016 09:54 Report dénoncer ce commentaire

      Hihi, fallait la (Jean-Vincent) placer celle-là.

  • inem le 03.11.2016 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Vous savez tous, qu'une fois on obtient son bâton de maréchal, on devient mal poli et on ne respecte plus rien Et après cela, on dit que les enfants sont mal polis? La faute à qui ?

    • relatif le 03.11.2016 08:49 Report dénoncer ce commentaire

      alors là c'est un petit bâton ou alors tout au plus un sergent chef...