Allyson Felix

23 mai 2019 12:33; Act: 23.05.2019 13:14 Print

Enceinte, Nike revoit son contrat à la baisse de 70%

L'athlète américaine star, Allyson Felix, a déploré que l'équipementier Nike pénalise les sportives qui ont fait une pause dans leur carrière, pour cause de grossesse.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une tribune, la sextuple médaillée d'or olympique (record féminin) raconte que le grand groupe américain lui a réduit ses émoluments, depuis qu'elle a pris du recul par rapport aux pistes en 2018, en raison d'une grossesse. La championne de 33 ans rejoint dans ce sens d'autres membres de l'équipe américaine d'athlétisme, Alysia Montano et Kara Goucher, qui avaient fait part d'accusations similaires dans une enquête du Times la semaine dernière.

"Elles ont raconté des histoires que nous, athlètes, savons vraies, mais dont nous avons peur de parler publiquement: si nous avons des enfants, nous risquons des coupes de nos revenus de la part de nos sponsors durant la grossesse et par la suite", écrit Felix. "C'est l'un des exemples d'une industrie du sport où les règles sont encore principalement faites par et pour les hommes", avance également celle qui vise ses cinquièmes JO à Tokyo en 2020.

«Nous sommes au point mort depuis»

Felix, qui a donné naissance à une fille en décembre, a expliqué qu'elle avait décidé de fonder une famille l'année dernière malgré les inquiétudes concernant les négociations autour du renouvellement de son contrat avec Nike, qui avait expiré fin 2017. Le nouveau contrat portait sur une somme inférieure de 70% par rapport au précédent. "S'ils croient que c'est ce que je vaux désormais, je l'accepte", écrit l'athlète. Mais elle n'a pas obtenu de garanties pour éviter d'être pénalisée en cas de performances moins bonnes qu'habituellement à la suite de sa grossesse.

"Je voulais établir un précédent", affirme Felix. "Si moi, l'une des athlètes les plus largement commercialisées par Nike, ne pouvais pas obtenir ces protections, qui le pourrait? Nike a refusé. Nous sommes au point mort depuis". La semaine dernière, Nike a répondu aux critiques en promettant de mettre en œuvre une nouvelle politique qui normaliserait le traitement des athlètes féminines pendant la grossesse, tout en assurant que l'entreprise pouvait "aller encore plus loin". "Je félicite Nike d'avoir constaté la nécessité de ce changement et j'attends avec impatience les détails, de Nike et du reste du secteur qui ne s'est pas encore engagé à protéger contractuellement les femmes", a réagi Felix.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dulux le 23.05.2019 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas en quoi ce que fait Nike est choquant. Elle est sponsorise ce n'est pas un contrat de travail. Le montant du sponsoring est aussi par rapport a ce que cela rapporte. Enceinte elle ne court pas, ne montre pas la marque et oui les athletes apres grossesse ne retrouve pas forcement leur niveau. C'est du sponsoring bon sang!!!

  • Diukdiuk le 23.05.2019 13:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nike a raté une occasion de se démarquer et utiliser cette grossesse pour sensualiser sa relation avec l’athlète

  • se remuer les fesses le 24.05.2019 12:06 Report dénoncer ce commentaire

    Elle peut aussi trouver d'autres sponsors: vêtements pour femmes enceintes, poussettes, nourriture pour BB, etc

Les derniers commentaires

  • J.C.B le 24.05.2019 15:35 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les hommes feront des enfants et arreteront de se regarder le nombril ils comprendront enfin ... les femmes enceintes sont péanilisées alors que il faut être deux pour faire un enfant et le risque de blessures est tout aussi présent chez un homme que chez une femme...

    • Pour le coup le 25.05.2019 09:48 Report dénoncer ce commentaire

      Nike paie pour que les athlètes portent ses articles sur un stade. Si l athlete ne peut pas le faire pour n importe quelle raison, elle reduit la somme. (Valable pour grossesse pour les dames, ou service militaire obligatoire pour les monsieurs - au fait ca c est pas un choix- ).

  • à méditier le 24.05.2019 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    Perso je n'y vois aucun problème à condition que ces marques en fassent de même pour des sportifs "hommes" lorsque ceux-ci ont eu une blessure et ne font par conséquent plus de pub pour cette marque xy le temps de leur rétablissment. Dans le cas contraire ceci n'est autre qu'un énième cas de différences des genres.

    • Bien sur le 24.05.2019 13:57 Report dénoncer ce commentaire

      Si un sportif homme ne fait plus de resultats, Nike va evidemment continuer à le payer autant, ce sont des philantropes. Non? Ah ben non.

  • se remuer les fesses le 24.05.2019 12:06 Report dénoncer ce commentaire

    Elle peut aussi trouver d'autres sponsors: vêtements pour femmes enceintes, poussettes, nourriture pour BB, etc

  • Pffff le 24.05.2019 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si un sportif doit faire une pause dans sa carriere pour raison de sante, il n aura pas l'idee de se plaindre si on revise son contrat à la baisse. Il va falloir arreter de crier à la discrimination pour tout et n importe quoi.

  • DZ19 le 24.05.2019 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En quoi est-ce choquant?

    • Loupiotte le 24.05.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

      En rien pour ma part.