Course automobile

05 mai 2018 20:32; Act: 05.05.2018 20:49 Print

Fernando Alonso triomphe à Spa-​​Francorchamps

Le double champion du monde de Formule 1 a remporté samedi les Six Heures de Spa-Francorchamps, sa première course en championnat du monde d'endurance (WEC).

Sur ce sujet
Une faute?

L'Espagnol Fernando Alonso, privé de victoire en Formule 1 depuis 2013, a retrouvé le goût du succès dès sa première course dans le championnat du monde d'endurance (WEC), en remportant samedi les Six Heures de Spa-Francorchamps. Cette initiation réussie au volant d'une Toyota TS050 Hybrid a de quoi redonner le sourire au double champion du monde de F1 (2005, 2006). Il espère ajouter au plus vite à son palmarès les 24 Heures du Mans, deuxième manche de la saison 2018/2019, les 16 et 17 juin dans la Sarthe.

Au volant de la Toyota N.8, qu'il partage avec le Japonais Kazuki Nakajima et le Suisse Sébastien Buemi, Alonso a devancé de 1 sec 444/1000 la seconde Toyota (N.7), remontée depuis la dernière position après être partie des stands suite à un problème administratif. La Rebellion N.1 du Suisse Neel Jani, du Brésilien Bruno Senna et de l'Allemand André Lotterer, complète à deux tours le podium de la première manche de la «super saison» 2018/2019, au calendrier remanié (avec huit manches au programme entre mai 2018 et juin 2019, dont deux éditions de la classique mancelle).

Le titre mondial en ligne de mire

Alonso et ses comparses s'étaient élancés depuis la pole position suite au déclassement de la voiture sœur du Japonais Kamui Kobayashi, du Britannique Mike Conway et de l'Argentin José Maria Lopez, qui avait réalisé le meilleur chrono des qualifications, pour «déclaration incorrecte de son débit d'essence». À défaut de conquérir un troisième titre en F1, le «Taureau des Asturies» entend prouver qu'il figure toujours parmi les tous meilleurs pilotes au monde en devenant le deuxième à remporter la Triple Couronne du sport automobile (après Graham Hill dans les années 1960-70).

Déjà vainqueur du Grand Prix de Monaco de F1 en 2006 et 2007, il lui faut désormais conquérir le Mans et les 500 Miles d'Indianapolis, qu'il a disputés une première fois l'année dernière (abandon sur casse moteur à 21 tours de l'arrivée, alors qu'il avait mené une partie de la course). L'opportunité en endurance est à ne pas manquer: après les retraits successifs d'Audi fin 2016 et de Porsche fin 2017, c'est la voie royale qui s'ouvre à Toyota, unique constructeur engagé cette saison dans la catégorie reine, le LMP1, face à huit «protos» privés non-hybrides qui n'étaient pas en position de rivaliser sur le tracé belge.

Alonso, qui doit disputer 26 courses en 36 semaines cette année, vise le titre mondial en endurance et un retour dans le top 10 en F1. Après quatre manches courues dans la catégorie-reine du sport automobile, au volant d'une McLaren désormais motorisée par Renault (qui a remplacé Honda), il pointe à la sixième place du classement pilotes. L'Espagnol s'était déjà offert une première expérience en endurance, fin janvier, lors des 24 Heures de Daytona (38e).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.