Formule  1

23 août 2018 19:25; Act: 24.08.2018 11:45 Print

Force India peut continuer, sous un autre nom

L'écurie rachetée perd les points acquis depuis le début de la saison mais la nouvelle structure poursuivra le championnat sous le nom Racing Point Force India.

storybild

Force India perd les points obtenus et la nouvelle équipe ne les récupère pas. (photo: AFP/Gerard Julien)

Sur ce sujet
Une faute?

L'écurie Force India, récemment rachetée, va changer de nom pour devenir Racing Point Force India et prendra part à la fin du championnat du monde 2018 de Formule 1, à partir du GP de Belgique, dimanche, a annoncé jeudi la FIA. «La Fédération internationale de l'automobile a accepté aujourd'hui, 23 août, l'inscription à la mi-saison de Racing Point Force India avec effet immédiat au championnat du monde de Formule 1 de la FIA, conformément aux articles 8.1 et 8.2 du Règlement Sportif de la Formule 1 2018».

En proie à de sérieuses difficultés financières, Force India, qui emploie plus de 400 salariés, avait été placé en redressement judiciaire le 27 juillet dernier. Les administrateurs judiciaires ont conclu la vente de l'entreprise et de ses actifs à Racing Point UK Limited, un consortium d'investisseurs mené par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, père de Lance Stroll, pilote chez Williams. Le nom de l'écurie, et l'entité juridique associée, signataire des accords commerciaux de la F1, n'a pas fait partie de la transaction, sans doute, car cela aurait contraint les nouveaux propriétaires à assumer des dettes trop importantes.

L'ancienne structure, baptisée Sahara Force India depuis 2012, a accepté son exclusion du championnat et perd les 59 points acquis. Ces points ne seront pas réattribués à Racing Point Force India. «Je suis très heureux qu'un résultat fort et positif ait été atteint et je me réjouis de l'entrée en lice à mi-saison de Racing Point Force India», a indiqué Jean Todt, le président de la FIA. «Il est extrêmement important que nous ayons une grille complète d'équipes compétitives et compétentes en Formule 1 et nous sommes confiants dans le fait que Racing Point Force India va continuer à progresser à l'avenir», a pour sa part réagi Chase Carey, le patron de la discipline.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.