Basketball

06 août 2020 10:24; Act: 06.08.2020 10:43 Print

Il va falloir compter avec le Thunder

Les coéquipiers de Chris Paul n’en finissent plus de gagner dans la bulle de la NBA. Dernière victime en date, les Los Angeles Lakers.

storybild

LeBron James, la star des Lakers, tente de prendre le dessus sur Chris Paul. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Lakers frappés par la foudre: les leaders de la conférence Ouest ont été sèchement battus mercredi soir (86-105) par le Thunder d'Oklahoma City, tandis que Toronto et Boston l'ont emporté, empêchant respectivement Orlando et Brooklyn de s'assurer un billet pour les finales à l'Est.

Assurés d'être tête de série No 1 à l'Ouest, les Lakers ont été dominés de bout en bout, ne parvenant jamais à mener au score, pour la première fois de la saison, face au Thunder qui a montré qu'il faudra encore compter avec lui. Oklahoma revient ainsi dans la course pour décrocher la quatrième place de la conférence Ouest, sur les talons de l'Utah Jazz. Chris Paul a fait le show en marquant 21 points tandis que l'attaquant italien Danilo Gallinari en a ajouté 19.

Coté Lakers, qui a testé différentes combinaisons en faisant entrer plusieurs nouveaux joueurs, LeBron James a inscrit 19 points et pris 11 rebonds en 30 minutes passées sur le parquet. Anthony Davis a totalisé neuf points, huit rebonds et cinq passes.

«Il y a des choses sur lesquelles nous devons continuer à travailler, a reconnu James. Nous avons des gars qui sont nouveaux dans le système. Nous essayons juste de faire entrer tout le monde, quand l'occasion se présente, tout en nous remettant en jambes», après quatre mois et demi d'arrêt total des compétitions, a expliqué la star de Los Angeles.

Carton de Boston

À l'Est, les Orlando Magic et les Brooklyn Nets auraient chacun pu obtenir une place en finale de Conférence en s'imposant... mais ils ont tous deux chuté face à deux sérieux prétendants au titre: les Raptors, champion l'an dernier et actuels 2e, et les Celtics, qui pointent juste derrière au classement.

Toronto s'est imposé face au Magic 109 à 99, porté par Fred VanVleet (21 points), qui s'était déjà illustré face au Heat de Miami lundi. Orlando reste en huitième position, juste derrière Brooklyn, qui a subi la domination de Boston (149-115). Les Celtics ont pu compter sur Jaylen Brown (21 pts) et Jason Tatum (19 pts). Au total, Boston a eu sept joueurs avec des statistiques à deux chiffres, qui lui ont permis d'établir son record de points de la saison, malgré l'absence de Kemba Walker, laissé au repos.

Wizards dans la tourmente

Philadelphie l'a lui emporté 107-98 face à Washington, grâce à un Joel Embiid en grande forme (30 points), se rapprochant ainsi de la 5e place au classement de la conférence Est. Mais les 76ers ont perdu au passage leur star australienne Ben Simmons, blessé à un genou lors du troisième quart temps.

Les Wizards, qui ne comptent aucune victoire depuis la reprise dans la bulle d'Orlando, sont désormais dos au mur: ils seront définitivement éliminés de la course aux play-offs s'ils ne l'emportent pas vendredi face à la Nouvelle-Orleans, ou si Orlando et Brooklyn remportent leurs prochains matchs.

Memphis coule aussi

À l'Ouest, les Grizzlies sont eux aussi dans le doute, après leur défaite face à l'Utah Jazz (115-124), leur quatrième en quatre matchs depuis la reprise. Joe Ingles s'est illustré côté Jazz avec 25 points, dont deux tirs à trois points décisifs dans le money time. Mike Conley (23 pts) et Rudy Gobert (21 pts, 6 rebonds) n'ont pas été en reste.

Du côté de Memphis, les 23 points de Dillion Brooks, ajoutés aux 20 points de la jeune star Ja Morant et les 21 points et 14 rebonds du Lituanien Jonas Valanciunas n'auront pas suffi à l'emporter.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.