À Roland-Garros

31 mai 2018 15:44; Act: 31.05.2018 16:58 Print

«Je n'ai pas compris un mot de ce que tu as dit!»

Le jeune espoir allemand s'est amusé de l'accent d'un journaliste, mercredi, en conférence de presse après sa victoire étriquée au deuxième tour.

Sur ce sujet

Considéré par beaucoup comme un futur grand du tennis, Alexander Zverev peine à confirmer les espoirs placés en lui, n'atteignant les huitièmes de finale en Grand Chelem qu'une seule fois dans sa carrière. Poussé dans un match en cinq sets au 2e tour de Roland-Garros par le Serbe Dusan Lajovic (60e), l'Allemand s'en est finalement sorti en un peu moins de 3h30 (2-6 7-5 4-6 6-1 6-2) sans trop paniquer, même si certaines de ses raquettes n'ont pas survécu...

Sa qualification pour le 3e tour acquise, Zverev avait retrouvé toute sa bonne humeur en conférence de presse. Alors qu'un journaliste lui posait une question sur un ton un brin saccadé, le jeune Allemand a interrompu son interlocuteur. «D'où tu viens mec?», a-t-il demandé à cet homme, originaire du Yorkshire, dans le nord de l'Angleterre. «Génial. Si jamais je vais là-bas disputer un tournoi, je viendrais juste pour cet accent. J'adore. Je n'ai pas compris un mot de ce que tu as dit mais ce n'est pas important», a-t-il poursuivi, déclenchant les rires dans la salle.

(L'essentiel)