En Serbie

23 octobre 2021 22:03; Act: 24.10.2021 20:30 Print

L’équipe de boxe du Kosovo interdite d’entrée

La délégation du Kosovo a été retenue à la frontière serbe à cause d’emblèmes sur leurs vêtements. Ils y allaient pour disputer les Championnats du monde de boxe qui débutent dimanche.

storybild

Les trois boxeurs engagés dans les Championnats du monde n’ont pas pu rentrer sur le territoire. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

La Serbie a interdit samedi l’entrée à l’équipe de boxeurs du Kosovo venue disputer des Championnats du monde de boxe masculine à Belgrade à cause de l’emblème kosovar sur leurs tenues, a-t-on appris auprès de la fédération kosovare de boxe. «On nous a dit que nous pouvions passer mais sans les symboles du Kosovo», a précisé le dirigeant de la fédération de boxe du Kosovo, Latif Demolli.

S’exprimant dans des médias locaux, il a précisé que les autorités serbes à la frontière avaient demandé aux boxeurs de retirer «les emblèmes nationaux des t-shirts portés sur le ring et des survêtements comme condition pour pouvoir entrer», ce qu’ils ont refusé de faire. Les trois boxeurs de l’équipe devaient prendre part aux Championnats du monde de boxe messieurs qui débutent dimanche à Belgrade.

La Serbie n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat.

Belgrade n’a jamais accepté l’indépendance déclarée en 2008 par son ex-province, reconnue en revanche par la plupart des pays occidentaux, et ses relations avec le Kosovo, à très large majorité albanaise, restent compliquées. Les relations avec le Kosovo enregistrent même un regain de tensions ces dernières semaines. Le Kosovo a interdit les plaques d’immatriculation serbes sur son territoire, invoquant une mesure de «réciprocité» et des heurts ont eu lieu dans une région à majorité serbe du Kosovo.

Le Kosovo est officiellement reconnu par la plupart des fédérations internationales de sport, y compris la FIFA pour le football ou le Comité olympique international.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chouette237 le 24.10.2021 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol… allé next !

  • Packiech le 24.10.2021 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    L'Ukraine a fait l'exemple il y a quelques ans en interdisant une chanteuse russe en fauteuil roulant d'entrer en Ukraine pour chanter a l'Eurovision. Sa faute - elle chantait aussi en Crimee

  • Bernard le 24.10.2021 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du n importe quoi ....

Les derniers commentaires

  • Packiech le 24.10.2021 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    L'Ukraine a fait l'exemple il y a quelques ans en interdisant une chanteuse russe en fauteuil roulant d'entrer en Ukraine pour chanter a l'Eurovision. Sa faute - elle chantait aussi en Crimee

  • Bernard le 24.10.2021 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du n importe quoi ....

  • Chouette237 le 24.10.2021 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol… allé next !

  • Fantocci Incravattati le 23.10.2021 22:38 Report dénoncer ce commentaire

    Voyons si la communauté internationale et les pays qui ont reconnu le Kossovo s'indignent en boycottant ces championnats.. cette affaire est bien plus grave que celle du dissident biélorusse réfugié en Lituanie qui a été contraint à l’atterrissage lors de son retour de vacances en Grèce me semble-t-il..