Tennis

01 septembre 2018 11:36; Act: 01.09.2018 11:44 Print

L'essentiel de la nuit à l'US Open

Stan Wawrinka, Rafael Nadal et Serena Williams étaient notamment en lice du côté de New York.

storybild

Rafael Nadal a lutté pour rejoindre les huitièmes de finale.

Sur ce sujet

Stan Wawrinka cède face à Raonic

Stan Wawrinka a encore du chemin à faire pour redevenir celui qu'il était. Le Suisse, ex-N°3 mondial, s'est incliné cette nuit au 3e tour contre Milos Raonic 7-6 (8/6) 6-4 6-3. Solide dans le premier set, le triple vainqueur en Grand Chelem s'est tiré une balle dans le pied dans le tie-break, offrant le jeu décisif au Canadien sur plusieurs fautes en coup droit. Le tournant du match. «Je n'ai pas été assez fort et assez solide sur les points-clés», a regretté celui qui va devoir retrouver sa «clutch attitude» pour revenir au très, très haut niveau.

Rafael Nadal a dû s'employer

Un match de titans, des échanges de folie et un Nadal héroïque: le Arthur Ashe a eu droit à son morceau de bravoure la nuit dernière. Strappé par deux fois au genou droit, à la fin de la première manche puis de la deuxième, le N°1 mondial a fait étalage de ses exceptionnelles qualités de combattant pour venir à bout de Karen Khachanov (5-7 7-5 7-6 (9/7) 7-6 (7/3)) après 4h23 de jeu. Aperçu en train de grimacer dans les travées du Central avant son 3e tour, Rafael Nadal ne veut pas entendre parler de son genou en milieu de tournoi. Il l'a dit cette nuit à Alex Corretja, ex-joueur de tennis désormais consultant pour Eurosport.

Serena étrille sa sœur

Pour le trentième affrontement en famille, Serena Williams a accentué son avance sur sa grande sœur Venus (18 victoires à 12). Pire, la cadette des Williams a pulvérisé son aîné 6-1, 6-2 sur le Arthur Ashe. C'est même le score le moins serré entre les deux joueuses depuis 2013. «Je pense que c'est le meilleur match qu'elle (Serena Williams) ait jamais joué contré moi. Je ne pense pas avoir commis beaucoup d'erreurs. Mais elle a simplement tout réussi. Il n'y avait pas grand chose à faire. Elle était intouchable ce soir», a concédé Venus, belle joueuse, ou soucieuse de préserver l'ambiance des prochains repas de famille...

Thiem a extériorisé

Très mal embarqué, Dominic Thiem a fini par faire plier Tayor Fritz (N°74) au 3e tour 3-6 6-3 7-6 (7/5) 6-4. Mené d'un break dans le troisième set alors que les deux joueurs étaient à une manche partout, l'Autrichien a dégoupillé au moment où l'Américain a glané un point avec l'aide grossière du filet. Sa raquette, fracassée six fois contre le sol, aura au moins fait un heureux. Dominic Thiem tentera d'atteindre pour la première fois les quarts à Flushing Meadows face au finaliste de l'an dernier, le Sud-Africain Kevin Anderson, tombeur de Denis Shapovalov en cinq sets.

Del Potro s'est contenu

Juan Martin Del Potro a maîtrisé ses nerfs et l'Espagnol Fernando Verdasco (N°32) 7-5, 7-6 (8/6) 6-3 au troisième tour. Inhabituellement irritable et en partie déconcentré après avoir pris pour une annonce d'un juge de ligne un cri d'un spectateur en bord de court alors qu'il avait initialement fait le break en ouverture de deuxième manche, l'actuel N°3 mondial s'est toutefois contenu pour sortir vainqueur du jeu décisif, à sa troisième occasion. Déjà vainqueur en 2009, celui qui a une belle tête de prétendant au titre à New York a bouclé la partie en un peu moins de trois heures.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.