Tennis

06 décembre 2021 11:49; Act: 06.12.2021 12:04 Print

La Coupe Davis nouvelle formule peine à convaincre

La conquête du Saladier d'argent ne passionne plus guère. Et la rumeur stipulant que certaines parties pourraient se jouer à Abou Dhabi ne rassure pas.

storybild

La Russie a remporté la Coupe Davis aux dépens de la Croatie, dimanche à Madrid. (photo: Getty Images for Lexus)

Sur ce sujet
Une faute?

De beaux matchs, une importance décuplée du double, mais aussi une formule alambiquée, des frustrations et trop peu d’ambiance: aménagée après une édition 2019 très critiquée, la Coupe Davis nouvelle formule, remportée dimanche par la Russie, n’a pas encore convaincu et des évolutions sont à venir.

À Madrid en 2019, l’Espagne, en allant jusqu’au bout, avait sauvé les apparences au niveau de l’ambiance, alors que la plupart des rencontres s’étaient déroulées dans l’anonymat et un silence lugubre. En 2021, la compétition a été dispersée dans sa phase de poules sur trois sites, l’idée étant que trois équipes - Espagne à Madrid, Italie à Turin et Autriche à Innsbruck - puissent profiter de leur public.

«Un résultat exceptionnel»

Pas de chance, l’Autriche a été confinée trois jours avant le début des rencontres pour cause de Covid et les matchs d’Innsbruck se sont déroulés dans un vide sinistre.

À Madrid et Turin, cependant, «100 000 personnes ont assisté aux matches, ce qui est un résultat exceptionnel», s’est félicité dimanche Eric Rojas, le PDG de Kosmos Tennis, la filiale de la société Kosmos qui a racheté les droits d’organisation de la Coupe Davis et en a changé le format historique en 2019. «Même après l’élimination de l’Espagne (ndlr: dès la phase de groupes), la salle a continué d’être bien remplie. Nous avons montré qu’il s’agissait d’une vraie Coupe du monde de tennis», a-t-il insisté.

Oui, mais justement, la majorité des acteurs et des spectateurs regrettent la disparition de la compétition par équipes nationales dans son format historique plus que centenaire. Les joueurs en ont pris leur parti puisqu’il s’agit de représenter leur pays, à l’image du Français Nicolas Mahut, vainqueur du Saladier d’argent en 2017: «Pour nous, l’excitation c’est le survêt’ de l’équipe de France, la fierté qu’on a de le porter, le fait de représenter la France et d'aller loin dans la compétition», a-t-il affirmé.

Le problème du double

Novak Djokovic, lui, estimait qu’il fallait changer la formule, qui posait notamment des problèmes en se déroulant tout au long de l’année dans un calendrier déjà très rempli. Mais le Serbe ne se satisfait pas tout à fait de la nouvelle.

«Pour gagner la Coupe Davis, il nous faut une équipe de double qui joue constamment ensemble, sinon, à chaque fois, ce sera comme gravir l’Everest», a commenté le n°1 mondial qui a remporté tous ses simples, sans pouvoir emmener la Serbie au-delà des demi-finales.

Changements à venir

Conscients des insuffisances de la nouvelle formule améliorée de la Coupe Davis, les organisateurs ont d’ores et déjà annoncé un certain nombre de changements pour la prochaine édition.

Ainsi, la phase finale passe de 18 à 16 équipes (afin d’éviter les savants calculs pour déterminer les deux meilleurs deuxièmes), dont 12 vont disputer un match de barrage dans l’ancien format (quatre simples et un double, mais en deux sets gagnants au lieu de trois). Les phases de groupes seront dispersées dans quatre villes, chacune accueillant son équipe nationale et, des quarts à la finale, les rencontres se joueront dans une ville neutre encore à définir.

«Les leçons de 2019 ont été retenues. Ce modèle dans cinq villes est un format simple, compréhensible, qui se voit dans de nombreux autres championnats du monde. Il nous amènera la flexibilité de programmation dont nous avons besoin», a plaidé David Haggerty, le président de la Fédération internationale de tennis (ITF) qui régit la compétition.

«Tuer la compétition»

L’annonce de la ville neutre pour la phase à élimination directe devait être effectuée dimanche matin dans un hôtel de Madrid. Mais au dernier moment, l’événement sur invitation a été annulé et remplacé par une simple conférence de presse sur le lieu de la compétition, avec explication du nouveau format, mais pas un mot sur la fameuse ville hôte.

C’est qu’entre-temps, une rumeur a circulé avec insistance voulant que ce soit Abou Dhabi, où la tradition tennistique n’est pas légendaire. Et les critiques les plus virulentes ont alors fusé parmi les participants, la palme revenant au capitaine australien Lleyton Hewitt. «S’ils vendent l’âme de la Coupe Davis au Moyen-Orient (...) ils vont vraiment tuer cette compétition», a prévenu l’ancien n°1 mondial, vainqueur du Saladier d’argent en 1999 et 2003.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Primo le 07.12.2021 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cette CoupeDavis version Kosmos est un désastre. La Coupe Davis était autrefois le symbole d’une grande ambiance, où est‐elle aujourd’hui ? La Coupe Davis, c’est jouer pour son pays, ce sont les émotions, l’atmosphère, le bruit. La Coupe Davis est l’endroit où les vrais joueurs donnent le meilleur d’eux‐mêmes. L'argent a détruit la Coupe Davis.

Les derniers commentaires

  • Primo le 07.12.2021 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cette CoupeDavis version Kosmos est un désastre. La Coupe Davis était autrefois le symbole d’une grande ambiance, où est‐elle aujourd’hui ? La Coupe Davis, c’est jouer pour son pays, ce sont les émotions, l’atmosphère, le bruit. La Coupe Davis est l’endroit où les vrais joueurs donnent le meilleur d’eux‐mêmes. L'argent a détruit la Coupe Davis.