Basket-Ball

29 juillet 2019 13:49; Act: 29.07.2019 14:30 Print

La NBA ne veut plus de lui, il fond en larmes

Le basketteur Jeremy Lin a confié sa profonde détresse à la télévision taïwanaise. Une scène étonnante pour un joueur qui avait pourtant gagné ses galons au fil des ans...

Sur ce sujet
Une faute?

Les amateurs de basket-ball se souviennent tous de la «Linsanity», moment où Jeremy Lin, jeune basketteur d'origine taïwanaise sorti de nul part, a enchaîné les performances exceptionnelles sous le maillot des New-York Knicks, en 2012. Une série de coups d'éclat qui lui a ensuite permis d'obtenir plusieurs contrats successifs dans d'autres franchises.

Toujours professionnel, utile sur le terrain, l'Américain âgé aujourd’hui de 30 ans, a rendu la confiance qui lui a été accordée. Mais la donne a bien changé en 2019. Et durant la «free-agency» (le mercato d'été en NBA), aucune équipe ne lui a proposé la moindre opportunité...

«J'ai touché le fond et je continue à creuser»

Un coup très rude à encaisser pour un joueur qui vient tout juste de remporter le titre avec Toronto, certes dans un rôle mineur: «J'ai l'impression que la NBA m'a abandonné. C'est quand tu touches le fond que tu ne peux que remonter. Moi je continue à creuser...», a-t-il confié dans une interview, à une chaîne de télévision taïwanaise.

Le basketteur formé à Harvard a même fondu en larmes, le signe d'une déception assez profonde. Sa seule proposition est venue de Russie et du CSK Moscou. Une opportunité dans un excellent club européen qui ne suffira pas à combler le désir du joueur qui veut coûte que coûte poursuivre sa carrière en NBA.

(th/L'essentiel)