Tennis

06 septembre 2018 10:56; Act: 06.09.2018 12:24 Print

La pause surréaliste de Millman et Djokovic

À 2-2 dans le deuxième set, et sans demander la permission à l'arbitre, l'Australien a incité le Serbe à prendre une pause qui s'avéra salvatrice pour «Nole».

storybild

L'arbitre de chaise a été mis devant le fait accompli par John Millman (surtout) et Novak Djokovic (à g.).

Sur ce sujet

Cet US Open n'est décidément pas comme les autres. Après le «Cornet gate», le «scandale Lahyani», les innombrables défaillances et le chef-d'œuvre Thiem-Nadal, la soirée de mercredi a été marquée par une première: l'autogestion en quarts de finale de Grand Chelem.

La scène, un peu surréaliste, s'est déroulée alors que Novak Djokovic et John Millman ferraillaient depuis déjà plus d'une heure dans la touffeur du Ashe (6-3, 2-2). Bouche ouverte, visage cramoisi, le Serbe venait de perdre l'équilibre deux fois en fin de geste.

Il semblait chercher un second souffle lorsque son adversaire s'approcha du filet en engageant la conversation. «Novak, je suis désolé mais mon short est tellement trempé que la sueur n'arrête pas de couler par terre (Djoko s'était plaint un peu plus tôt des risques de glissade). Si tu es d'accord, et seulement si tu es d'accord, je vais vite me changer».

John Millman a demandé à Novak Djokovic de pouvoir aller se changer! Image: AFP.

La suite de la conversation pourrait avoir comme cadre n'importe quel club de tennis luxembourgeois. «Tu es sûr que ça ne te dérange pas? Je suis vraiment désolé» (Millman). «Non, non, je t'en prie. Je suis ravi de pouvoir me reposer un instant». (Djokovic).

John Millman plongeait alors dans son sac pour en ressortir un équipement complet (avec chaussures), avant de quitter le court, laissant Djokovic affalé sur sa chaise et ravi de l'aubaine. Quant à l'arbitre, pris de court, il n'avait plus d'autre choix que d'ouvrir son micro pour annoncer à la foule un point de règlement qui n'existe pas: «Mesdames et messieurs, à cause de l'humidité, Millman est parti changer de tenue». À 2-2 et de sa propre initiative: une grande première!

Novak Djokovic était tout heureux de pouvoir prendre une pause supplémentaire de six minutes et demie. Image: AFP.

Mais était-ce une bonne idée? Immédiatement, Brad Gilbert qui officiait comme commentateur au bord du court pour ESPN s'étrangla. «Mais pourquoi Millman offre-t-il une pause à Djokovic alors qu'il est au bord du précipice? Il va lui rendre service».

«BG» avait vu juste. Durant les six minutes et demie de cet étrange arrêt, «Nole» eut en effet le temps de recevoir une boisson d'effort et des tablettes de la part de son box. Il utilisa aussi un spray nasal, comme s'il soignait un refroidissement. Sans surprise, le sentiment d'urgence qui semblait l'oppresser s'était envolé au moment de revenir sur le court. Novak Djokovic pouvait ainsi reprendre sa lente entreprise d'usure. Une heure et demie plus tard, il se qualifiait sans souci – et un peu grâce à cet étrange épisode - pour sa onzième demi-finale de suite à l'US Open.

Novak Djokovic s'est finalement imposé en trois sets face à John Millman. Image: Keystone.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • minolob le 06.09.2018 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Torse nu sur le court et la ca ne derange personne parce que c est un homme? Mais ca deviens ridicule.

  • Autogestion le 06.09.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    L'autogestion, une invention yougoslave, toujours utile même de nos jours ...

  • John Smith le 06.09.2018 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement, un homme n’est pas et ne sera jamais une femme, quoi qu’en pensent les féministes.

Les derniers commentaires

  • John Smith le 06.09.2018 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement, un homme n’est pas et ne sera jamais une femme, quoi qu’en pensent les féministes.

  • minolob le 06.09.2018 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Torse nu sur le court et la ca ne derange personne parce que c est un homme? Mais ca deviens ridicule.

    • Joca le 06.09.2018 22:18 Report dénoncer ce commentaire

      Vous étés en pull a la plage ?

    • Bourre Ville le 07.09.2018 08:50 Report dénoncer ce commentaire

      @Joca, non en manteau fourrure, hug!

  • Autogestion le 06.09.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    L'autogestion, une invention yougoslave, toujours utile même de nos jours ...

    • Bourre Ville le 07.09.2018 08:50 Report dénoncer ce commentaire

      Pas certain de bien comprendre, désolé.Pourriez développer?Merci.