NBA

09 décembre 2018 15:27; Act: 09.12.2018 15:38 Print

La plus lourde défaite de l'histoire de Chicago

Les Bulls ont concédé samedi face aux Celtics de Boston (133-77) la plus lourde défaite de leur histoire, qui plus est devant leur public...

Sur ce sujet
Une faute?

Rien ne va plus pour les Bulls, franchise rendue célèbre par Michael Jordan dans les années 1990. Cinq jours après avoir limogé son entraîneur, la franchise aux six titres NBA est tombée encore plus bas. Elle a été humiliée par les Celtics qui se sont imposés avec 56 points d'écart, un «record» pour les Bulls dont la pire défaite (-53 points) datait de novembre 2001.

Les Bulls n'ont jamais fait illusion: ils ont commencé la rencontre en encaissant un cinglant 17-0 et ne s'en sont jamais remis. Le cinq majeur a inscrit un total famélique de 22 points et l'équipe dirigée désormais par Jim Boylen a fini la rencontre avec une réussite au tir désastreuse (38,3%). «Décevant est le mot qui résume notre soirée, il nous ont mis KO d'entrée et on n'a pas su répondre», a regretté Boylen.

Les Bulls derniers à l'Est

Les Celtics, franchise la plus titrée de l'histoire, ont eux aussi dépoussiéré un record, celui de leur plus large victoire, avec cinq points de mieux que leurs devanciers de 1962 qui dominaient alors outrageusement la NBA.

Kyrie Irving n'a même pas eu à forcer son talent et s'est contenté de 13 points en 23 minutes, tandis que son coéquipier Jaylen Brown a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points en sortie de banc. Avec cette cinquième victoire de suite, les Celtics sont toujours 5es de la conférence Est (15 v-10 d), tandis que les Bulls sont désormais derniers (6 v-21 d).

(L'essentiel/afp)