Tennis - US Open

04 septembre 2018 19:44; Act: 05.09.2018 11:30 Print

Williams et Sevastova dans le dernier carré

Serena Williams, en quête d'un 24e trophée en Grand Chelem, et la Lettone Anastasija Sevastova, 18e joueuse mondiale, se sont qualifiées pour les demi-finales.

storybild

Anastasija Sevastova a réussi une belle performance en éliminant la lauréate de l'année dernière, Sloane Stephens. (photo: AFP/Timothy A. Clary)

Sur ce sujet
Une faute?

De retour à Flushing Meadows, un an après avoir donné naissance à sa fille Olympia, la cadette des sœurs Williams (36 ans) n'est plus qu'à deux victoires d'égaler le record absolu de couronnes en Grand Chelem détenu par Margaret Court. L'Américaine affrontera pour une place en finale la Lettonne Anastasija Sevastova (18e), tombeuse de la lauréate sortante et n°3 mondiale Sloane Stephens (6-2, 6-3).

Contre Pliskova, finaliste en 2016, Serena a très mal entamé la partie en multipliant les fautes directes (plus d'une quinzaine dans les cinq premiers jeux), sous les yeux de sa sœur Venus. Mais après avoir écarté trois balles de double break à 3 jeux à 1, elle a remplacé les erreurs par des points gagnants. Au point de signer une série de huit jeux consécutifs, de 2-4 dans le premier set à 4-0 dans le second.

Une chaleur humide accablante

Un sursaut de la Tchèque, revenue à 4-2 puis qui s'est procuré, en vain, trois balles de 4 jeux à 3, n'a pas changé le cours du match, bouclé en moins d'1h30.

Dans l'autre quart de finale au programme, la Lettonne Anastasija Sevastova, 18e joueuse mondiale, s'est qualifiée pour sa première demi-finale en Grand Chelem en battant la lauréate sortante de l'US Open et n°3 mondiale, l'Américaine Sloane Stephens, en deux sets (6-2, 6-3), mardi à New York. Tombeuse au tour précédent de la n°7 mondiale, l'Ukrainienne Elina Svitolina, Sevastova s'est mieux accommodée d'une nouvelle journée de chaleur humide accablante que Stephens. Au contraire, l'Américaine de 25 ans a semblé en souffrir fortement.

«C'était un match très physique, c'était difficile de jouer, il fait tellement chaud dans le stade», a confirmé la Lettonne. Menée d'un set et d'un break (4-1), la n°3 mondiale s'est un temps mise en position de se relancer dans le match. Mais revenue à 4-3, elle a perdu les trois derniers jeux de la partie après avoir failli à convertir plusieurs balles d'égalisation à 4 jeux partout.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Monique Peebel le 05.09.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas demain la veille qu'on aura des femmes de cette trempe au GdL.

Les derniers commentaires

  • Monique Peebel le 05.09.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas demain la veille qu'on aura des femmes de cette trempe au GdL.