Boxe

30 avril 2021 12:50; Act: 30.04.2021 13:01 Print

Le combat Fury – Joshua est «au point mort»

L’Arabie saoudite aurait offert 150 millions de dollars pour accueillir le premier duel entre les boxeurs britanniques. Mais la finalisation du contrat se fait attendre.

storybild

Tyson Fury après sa victoire contre Deontay Wilder à Las Vegas le 22 février dernier. (photo: imago images/MB Media Solutions)

Sur ce sujet
Une faute?

Le premier combat entre les boxeurs britanniques Anthony Joshua, 31 ans, champion du monde WBA, IBF et WBO des poids lourds, et Tyson Fury, 32 ans, champion WBC, annoncé en mars et prévu cet été, est remis en cause par le clan Fury.

«Le combat de juillet ou août est au point mort en ce qui nous concerne», a déclaré jeudi le promoteur de Tyson Fury, Bob Arum au Telegraph. La tenue de deux matches en 2021 entre les rivaux, un à l’été et l’autre avant l’hiver, avait été dévoilée il y a un mois et demi. Le promoteur de Joshua, Eddie Hearn, a lui assuré le même jour qu’il était «confiant à 100%» que le combat aurait lieu, malgré les inquiétudes liées aux retards dans la finalisation du contrat.

Jauge du public et déplacements

La situation n’est pas sans rappeler le feuilleton du combat prévu entre Joshua et l’Américain Deontay Wilder, précédent détenteur de la ceinture WBC, dépossédé par Fury, qui n’a jamais abouti.

Désireuse depuis quelques années de s’ouvrir à l’international par le sport, l’Arabie saoudite, où Joshua a remporté une revanche contre Andy Ruiz Jr en décembre 2019, aurait offert 150 millions de dollars pour accueillir l’événement. Mais l’impact de la pandémie de Covid, notamment sur la jauge du public et les déplacements, semble compliquer les choses.

Demandes annexes

Le légendaire Bob Arum, 89 ans, estime ainsi qu’il ne sera pas possible de trouver un accord à temps et a appelé les boxeurs à «aller faire d’autres combats cet été pendant que les négociations au Moyen-Orient se terminent». «Il faudra des mois pour que les Saoudiens fassent les vérifications nécessaires sur un accord aussi énorme», a indiqué le patron de Top Rank.

Selon lui, «il ne s’agit pas seulement du choix du site, il y a des demandes annexes des Saoudiens qui s’étendent aux accords de diffusion et à d’autres choses. Cela pourrait prendre des mois pour tout mettre en place. Cela pourrait même prendre jusqu’en 2022, vu la tournure des événements».

«C’est absurde que Hearn dise que l’affaire est conclue. Si nous avions simplement conclu un accord sur le site sans les autres complications qui ont surgi, nous aurions déjà un combat. Fury est furieux à ce sujet et refuse de continuer à attendre», a affirmé Arum. Le combat, s’il a lieu, promet d’être le plus rémunérateur de l’histoire de la boxe britannique, les deux hommes détenant à eux deux les quatre principaux titres mondiaux des lourds.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.