Justice en France

22 septembre 2020 14:52; Act: 22.09.2020 15:08 Print

Le patron du rugby français placé en garde à vue

Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, a été placé en garde à vue, par la police financière, dans une affaire de conflits d’intérêts.

storybild

Bernard Laporte va devoir s'expliquer sur ses liens avec le groupe Altrad. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

À dix jours de briguer sa succession à la tête de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte a été placé en garde à vue, mardi matin, à Paris, dans l’enquête sur ses liens avec le groupe Altrad, sponsor de l’équipe de France.

Le patron du groupe spécialisé dans les matériels de bâtiment, Mohed Altrad, propriétaire du club de rugby de Montpellier, a également été placé en garde à vue par la police financière, tout comme Claude Atcher, le patron du Mondial 2023 organisé par la France, et deux hauts responsables de la Fédération, Serge Simon et Nicolas Hourquet.

Soupçons de favoritisme

Laporte est notamment soupçonné d’avoir favorisé le Montpellier Hérault Racing (MHR), en intervenant auprès de la commission d’appel de la FFR pour faire diminuer des sanctions contre le club, fin juin 2017.

Le patron du rugby français, 56 ans, est arrivé mardi matin dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) à qui le parquet national financier (PNF) avait confié les investigations en 2017, ont indiqué des sources concordantes. Le vice-président de la FFR, Serge Simon, s’est aussi présenté à la BRDE mardi matin, a constaté une journaliste de l’AFP.

Laporte, ancien sélectionneur des Bleus (2000-2007), devenu ensuite secrétaire d’État chargé des Sports de Nicolas Sarkozy (2007-2009), s’est toujours défendu de toute intervention en faveur de Montpellier, même s’il a reconnu avoir téléphoné au président de la commission, Jean-Daniel Simonet.

Tensions entre la Ligue et la Fédération

Des inspecteurs généraux du ministère des Sports ont également établi dans un rapport transmis à la justice que les décisions de la commission ont été «modifiées», entre les 29 et 30 juin 2017. Dans un premier temps, la commission d’appel aurait décidé de confirmer les sanctions prononcées par la Ligue (LNR), soit 70 000 euros d’amende et un match à huis clos, avant de passer à 20 000 euros d’amende et un sursis sur le match à huis clos. Le dossier portait sur le déploiement de banderoles hostiles à la Ligue par les supporteurs du MHR.

Les policiers ont déjà entendu plusieurs protagonistes en 2019, notamment les trois membres de la commission d’appel de la FFR qui devaient juger le dossier le 29 juin 2017.

Sur fond de vives tensions entre la Ligue de rugby et la Fédération, l’affaire avait gâché le début de mandat de Bernard Laporte, élu le 3 décembre 2016. Elle risque maintenant de gêner la dernière ligne droite de sa campagne auprès des clubs, chargés de le départager face à son principal opposant, Florian Grill.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • befa le 22.09.2020 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous les mêmes, nous serions les mêmes si nous étions à leur place qui sait ?

  • bienvenu-o-LR le 22.09.2020 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    ben oui il faisait parti du groupe des LR ça m'étonnes pas ,chez eux y as que le pognon qui prime

  • blu le 23.09.2020 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’abord l’argent, le sport après ....c’est leur métier, c’est du business rien de choquant. Pour nous c’est du spectacle

Les derniers commentaires

  • blu le 23.09.2020 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’abord l’argent, le sport après ....c’est leur métier, c’est du business rien de choquant. Pour nous c’est du spectacle

  • befa le 22.09.2020 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous les mêmes, nous serions les mêmes si nous étions à leur place qui sait ?

  • bienvenu-o-LR le 22.09.2020 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    ben oui il faisait parti du groupe des LR ça m'étonnes pas ,chez eux y as que le pognon qui prime

    • REFERENDUMMMMM le 23.09.2020 00:18 Report dénoncer ce commentaire

      t'as raison "bienvenu-o-LR" regarde sarkosi ,fillon , EUX ILS ont fait crouler le LR;et holland lui a fait crouler le PS et marine ELLE elle ne cri qu'au loup ,elle veut nous faire croire qu'elle vas nous sauvée , moi je voudrais comme en ITALIE 1 référendum pour diminuer le nombre de personnes travaillant a l'assemblée et au sénat ils sont tellement bien qu'ils veulent pas laisser leur place (a rien foutre) cool comme boulot NON!

    • Titus le 23.09.2020 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @referendum L'assemblée à été renouvelée en très grande majorité 60% de mémoire, du fait de la prépondérance des marcheurs qui n'avaient jamais eu de mandat avant. Ceci dit je suis d'accord avec vous, ça devrait pouvoir fonctionner avec 200-300 élus par chambre.