Rallye-raid

18 mai 2018 14:39; Act: 18.05.2018 15:35 Print

Le Rallye Dakar pourrait revenir en Afrique en 2020

Face aux difficultés rencontrées en Amérique du Sud, l'organisateur du Rallye Dakar envisage un retour de l'épreuve sur le continent africain, dix ans après l'avoir quitté.

storybild

Le Rallye Dakar pourrait faire son retour en Afrique.

Sur ce sujet

La 41e édition du Dakar se tiendra du 6 au 17 janvier 2019, sur un parcours en boucle de dix étapes tracé en intégralité au Pérou, a indiqué vendredi, à l'AFP, Étienne Lavigne, le patron du rallye-raid, qui envisage un retour éventuel en Afrique, dans un futur proche. En raison du retrait ces derniers jours du Chili et de la Bolivie, l'épreuve, créée en 1978, se déroulera pour la première fois dans un seul pays avec départ et arrivée à Lima.

Face aux difficultés rencontrées en Amérique du Sud, Amaury Sport Organisation, qui gère le Rallye Dakar, «a des contacts à très haut niveau» avec plusieurs nations africaines, dont l'Algérie, la Namibie et l'Angola, pour éventuellement revenir sur le continent qui a fait sa gloire, révèle Étienne Lavigne. «On va retaper à la porte des pays qui ont accueilli le Dakar, ces dix dernières années, pour l'édition 2020 et si malheureusement il se confirmait qu'on retrouvait les mêmes contraintes d'austérité, il faudrait trouver d'autres scénarios ailleurs et on a déjà des pistes ouvertes», affirme le directeur du Dakar.

Raisons sécuritaires

Déjà confronté au retrait de Peugeot Sport sur le plan sportif, ASO s'attend à une probable baisse du nombre de concurrents pour la prochaine édition, notamment ceux issus du fort contingent argentin. Et les politiques d'austérité qui touchent notamment l'Argentine et le Chili l'incitent à regarder ailleurs, dans l'éventualité d'un nouveau départ. «On a déjà emmené le Dakar en Afrique du Sud et en Égypte, des endroits vraiment magiques», rappelle Étienne Lavigne.

Depuis plusieurs années, ASO avait pour projet de créer un rallye «Dakar Series» en Algérie, mais les discussions entamées pourraient finalement concerner la course phare du rallye-raid. «Si on ne pouvait plus l'amarrer en Amérique du Sud, il faudrait trouver des pays qui puissent avoir des géographies permettant d'imaginer dix ou douze jours de compétition», indique Étienne Lavigne. «Cela peut se trouver ailleurs à condition d'avoir un peu de temps pour l'anticiper», souligne-t-il. Le Dakar avait été contraint de quitter l'Afrique pour des raisons sécuritaires, ayant provoqué l'annulation de l'édition 2008, et de se relocaliser en Amérique du Sud, à partir de celle de 2009.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 18.05.2018 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    course inutile qui ravage tout sur son passage pollue énormément. je ne comprends pas que l'on laisse faire

Les derniers commentaires

  • ladeux le 18.05.2018 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    course inutile qui ravage tout sur son passage pollue énormément. je ne comprends pas que l'on laisse faire