Formule 1

27 juin 2020 20:26; Act: 28.06.2020 13:07 Print

Bernie Ecclestone fait polémique sur le racisme

Bernie Ecclestone (89 ans), l’ancien grand patron de la Formule 1, a choqué le paddock avec des déclarations controversées sur la question du racisme.

Sur ce sujet
Une faute?

Bientôt nonagénaire, l’Anglais à la fortune estimée à trois milliards de dollars, n’en est pas à sa première sortie ubuesque. Cette fois, c’est au micro de CNN qu’il a effectué un dérapage incontrôlé, tel un pilote en fond de grille sur piste mouillée. Appelé à réagir aux propos du champion du monde Lewis Hamilton sur le mouvement Black Lives Matter («la F1 est un sport dominé par les blancs»), «Crazy Bernie» a choqué son auditoire.

«Dans de nombreux cas, les Noirs sont plus racistes que les Blancs, a expliqué l’ancien grand argentier de la F1. Je pense que c’est complètement stupide d’enlever toutes ces statues. Ils auraient dû les laisser là. Emmenez les enfants pour qu’ils regardent et étudient pourquoi elles sont là et ce que les gens ont fait et à quel point c’était mal ce qu’ils ont fait.»

Dans la foulée, la F1 a tenu à se désolidariser totalement des propos de son ancien patron. «Dans un moment où l’unité est nécessaire pour lutter contre le racisme et les inégalités, nous sommes totalement en désaccord avec les commentaires de Bernie Ecclestone qui n’ont pas leur place dans la Formule 1 ou la société, a-t-elle gazouillé. M. Ecclestone n’a joué aucun rôle dans la Formule 1 depuis qu’il a quitté notre organisation en 2017, son titre de président émérite, honorifique ayant expiré en janvier 2020.»

La semaine dernière, Liberty Media Corporation, la société américaine de médias de masse contrôlée par le président John C. Malone et qui a racheté les droits de la discipline en 2016, a annoncé le lancement de sa campagne #WeRaceAsOne qui, parmi ses objectifs, vise à hausser la diversité dans le sport et à envoyer un message clair contre le racisme.

Lewis Hamilton déçu

«Je suis si triste et déçu de lire ces commentaires», a écrit sur Instagram Lewis Hamilton, samedi. «Bernie est hors de ce sport, d'une autre génération, mais c'est exactement ce qui ne va pas». Le pilote britannique a qualifié les commentaires d'Ecclestone, qui a dirigé la Formule 1 pendant 30 ans, d’«ignorants et inéduqués».

«Ils nous montrent jusqu'où nous allons devoir aller, en tant que société, avant qu'une réelle égalité soit possible», a continué le pilote de 35 ans, très impliqué sur les réseaux sociaux dans le mouvement «Black Lives Matter». «Je comprends totalement maintenant que rien n'ait été dit ou fait pour rendre notre sport plus diversifié ou pour combattre les attaques racistes que j'ai subies au cours de ma carrière», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/Sport-Center)