Tournois de tennis

09 novembre 2018 08:38; Act: 09.11.2018 11:34 Print

Les ramasseurs libérés de la corvée du linge

À Milan, où se déroule le Masters de la nouvelle génération, les joueurs de tennis doivent se servir eux-mêmes au fond du court. Une petite révolution.

storybild

Les ramasseurs de balle apportent habituellement les linges aux joueurs après chaque point (ici Fabio Fognini).

Sur ce sujet
Une faute?

Avec un nouveau test cette semaine à Milan, l'ATP questionne une tradition profondément ancrée sur le circuit. Celle du rôle du ramasseur de balles, dont l'une des taches est d'apporter un linge aux joueurs après chaque point. À Milan, où se réunit l'élite de la «NextGen» (les meilleurs joueurs de la nouvelle génération), les plus grands espoirs du circuit n'ont plus ce privilège. Ils doivent aller chercher eux-mêmes l'objet placé dans un bac des deux côtés du court s'ils veulent sécher leur transpiration.

L'ATP a principalement évoqué des raisons d'hygiène, mais la valorisation des ramasseurs de balle dans son communiqué et le traitement des ramasseurs de balles est aussi au centre des débats. «Je n'ai jamais vraiment aimé ça. Il y a un côté servile», commente Chris Kermode, le président de l'ATP, cité par le Daily Telegraph. Pour les joueurs qui testent le nouveau dispositif cette semaine à Milan, les réactions sont contrastées. «Je pense qu'avoir les linges à disposition chaque fois que tu en as besoin représente une aide précieuse. C'est une chose de moins à laquelle il faut penser», lance le Grec Stefanos Tsitsipas.

Cette année, plusieurs polémiques ont émergé sur les réseaux sociaux après les vilains gestes de Fernando Verdasco, qui a mis une forte pression sur les ramasseurs de balle. Peut-on imaginer un jour les plus grands joueurs du monde marcher jusqu'au fond du court pour saisir leur linge?

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nee merci le 09.11.2018 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Etre le larbin des joueurs de tennis, jamais.

  • EL DIABLO le 09.11.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ah les pauvres, il faut qu'ils parcourent 2m pour aller chercher la serviette..pfff

  • Goal le 09.11.2018 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc le ramasseur de balles doit ‘’penser ‘’ au moment où M. Tsitsipas aura besoin d’un linge pour essuyer sa sueur car celui-ci a d’autres problèmes à gérer. Pauvre type ! Et il n’est que débutant ! Ça promet.

Les derniers commentaires

  • EL DIABLO le 09.11.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ah les pauvres, il faut qu'ils parcourent 2m pour aller chercher la serviette..pfff

  • Nee merci le 09.11.2018 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Etre le larbin des joueurs de tennis, jamais.

  • MrGoodSense le 09.11.2018 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soit. Mais il faut surtout un porte serviette au fond du court, car ce linge est jeté sur la chaise de l’arbitre, ce n’est pas beaucoup mieux en terme d’hygiène...

  • Goal le 09.11.2018 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc le ramasseur de balles doit ‘’penser ‘’ au moment où M. Tsitsipas aura besoin d’un linge pour essuyer sa sueur car celui-ci a d’autres problèmes à gérer. Pauvre type ! Et il n’est que débutant ! Ça promet.