Formule 1

04 juillet 2020 09:05; Act: 04.07.2020 09:08 Print

Lewis Hamilton est déjà devant

Sextuples championnes en titre, les Flèches d'argent ont largement dominé la première journée d’essais de la saison.

storybild

Lewis Hamilton lors des essais libres en Autriche. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

On prend les mêmes et on recommence: champions en titre, Lewis Hamilton et son écurie Mercedes ont dominé les premiers essais libres de la saison de Formule 1 vendredi en Autriche, sur le Red Bull Ring de Spielberg.

Le plus rapide le matin, Hamilton, qui peut égaler cette année le record de sept couronnes de Michael Schumacher, a abaissé son chrono à 1 min 04 sec 304/1000 l'après-midi. Son équipier finlandais Valtteri Bottas s'est approché à 197/1000, quand la concurrence pointe au-delà des 6/10.

«Nous avons encore amélioré la voiture»

À la veille des premières qualifications de 2020, au cours desquelles les écuries dévoileront enfin tous les atouts dans leur jeu, les enseignements des essais d'avant-saison semblent se confirmer. Sextuples championnes en titre, les Flèches d'argent - qui arborent une livrée noire en signe de soutien à la lutte contre le racisme - ont une longueur d'avance. «Les sensations sont meilleures que l'an dernier. Nous avons encore amélioré la voiture, ce qui est très positif, assure Hamilton. Les choses ont l'air de bien se passer mais vous ne savez jamais ce que font les autres», rappelle prudemment le Britannique.

Red Bull, dont le patron Christian Horner affirme qu'elle sort de son «meilleur hiver» depuis le début des années 2010, quand elle dominait le championnat, viendra-t-elle le chatouiller en qualifications samedi et en course dimanche? Son pilote phare, le Néerlandais Max Verstappen, a pour argument d'avoir remporté les deux dernières éditions de l'épreuve, au cours desquelles les Flèches d'argent n'ont pas brillé (double abandon en 2018, 3e et 5e en 2019). Mais l'écurie autrichienne a perdu un premier combat hors piste, devant les instances régulatrices de la F1.

«C'est un système très ingénieux»

En fin de journée, elle a porté réclamation contre le «DAS» (pour dual axis steering, direction à deux axes) développé par Mercedes pendant l'hiver et qui permet au pilote d'ajuster l'angle de ses roues avant pendant un tour en tirant ou poussant sur son volant.

«C'est un système très ingénieux mais la question pour nous est de savoir s'il est conforme au règlement dans ce qui est fondamentalement une zone grise, expliquait Horner. Nous voulons de la clarté car cela aura un impact sur le restant de la saison. Il a été interdit l'an prochain, mais est-ce juste cette année?» Dans une décision rendue publique après minuit, les commissaires ont jugé le «DAS» légal, ce qui permettra aux Flèches d'argent de continuer de l'utiliser pour le reste de la saison (sauf appel et décision contraire).

(L'essentiel/AFP)