Pas de retraite

12 septembre 2018 13:30; Act: 12.09.2018 16:04 Print

Marcel Hirscher ne prend pas sa retraite

Le skieur autrichien, qui avant laissé entendre qu'il envisageait d'arrêter la compétition, a finalement annoncé mercredi qu'il préparait la prochaine saison.

storybild

Marcel Hirscher est le deuxième skieur le plus titré de l'histoire en Coupe du monde. (photo: AFP/Jonathan Nackstrand)

Sur ce sujet
Une faute?

Le septuple vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin, Marcel Hirscher, qui avait évoqué un possible retrait du circuit, après son nouveau sacre en mars, a repris l'entraînement en vue d'une nouvelle saison, a-t-il annoncé mercredi, sur les réseaux sociaux. «Je suis au Pitztal (NDLR: glacier des Alpes autrichiennes) et l'entraînement sur neige a repris. Dans 46 jours on y sera et je m'en réjouis énormément», a-t-il indiqué, dans une allusion à l'ouverture de la saison en slalom géant, dans la station voisine de Sölden, le 28 octobre.

Comblé de titres, l'Autrichien de 29 ans avait laissé entendre à la fin de l'hiver dernier qu'il pourrait remiser les spatules au faîte de sa gloire, après avoir décroché deux médailles d'or olympiques à Pyeongchang (combiné et géant) et un historique septième Gros globe en Coupe du monde. Mais l'athlète, qui a discrètement épousé son amie Laura en juin et attend un bébé dans les prochains jours, a avoué cet été ne pas avoir le «courage» de renoncer brutalement à la compétition. Il a toutefois assuré que le temps où il avait «accordé au sport la priorité sur tout était révolu».

Le skieur aux 58 succès en Coupe du monde (seul le Suédois Ingemar Stenmark a fait mieux avec 86 victoires) a notamment annoncé vouloir réduire la durée de ses séjours loin d'Autriche, notamment pour les étapes en Amérique du Nord. Mais le compétiteur-né a dans le même temps reconnu aborder la saison avec «l'objectif d'être à nouveau parmi les meilleurs et de gagner des courses». Le spécialiste des épreuves techniques a également confirmé qu'il ne tenterait pas de gagner d'épreuve de descente, seule spécialité manquant à son palmarès et qui lui permettrait de rentrer dans le cercle très fermé des skieurs s'étant imposés dans toutes les disciplines.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.