Formule 1 - GP du Brésil

16 novembre 2019 20:12; Act: 16.11.2019 20:44 Print

Max Verstappen partira en pole position

Le pilote néerlandais (Red Bull) a décroché la deuxième pole position de sa carrière en Formule 1, lors des qualifications du Grand Prix du Brésil, ce samedi.

storybild

Le pilote néerlandais a été le plus rapide sur la piste d'Interlagos. (photo: AFP/Carl de Souza)

Sur ce sujet
Une faute?

Le pilote de 22 ans tentera de «terminer le travail» en course dimanche, après être passé à côté de la victoire l'an dernier à cause d'un accrochage avec le Français Esteban Ocon (Force India). Verstappen, qui a découvert les joies de la pole en Hongrie cette année, partagera la première ligne avec l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari). La deuxième sera occupée par les Mercedes du tout frais sextuple champion du monde britannique Lewis Hamilton et du Finlandais Valtteri Bottas.

C'est en fait le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) qui a signé le 4e temps des qualifications mais celui-ci est pénalisé de dix places sur la grille de départ en raison d'un changement de moteur. Il s'élancera donc 14e. La troisième ligne revient au Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull) et au Français Pierre Gasly, qui signe sa meilleure qualification depuis sa rétrogradation chez Toro Rosso pendant l'été. Son compatriote Romain Grosjean (Haas) partira derrière lui en quatrième ligne, aux côtés du Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo Racing).

Avec le Danois Kevin Magnussen 9e, Haas, qui traverse une saison extrêmement compliquée, réussit à placer ses deux monoplaces dans le top 10 pour la première fois depuis le Grand Prix de Belgique fin août. Le Britannique Lando Norris a placé sa McLaren en 10e position sur la grille. Son équipier espagnol Carlos Sainz Jr fermera le peloton faute d'avoir enregistré de temps en qualifications, suite à une perte de puissance consécutive à un problème encore à identifier. Avec des chronos très serrés tout le week-end, la bataille du milieu de tableau, derrière les trois écuries de pointe, s'annonce particulièrement disputée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.