Tennis - US Open

08 septembre 2021 07:42; Act: 08.09.2021 08:53 Print

Medvedev file en demie, Alcaraz abandonne

Le n°2 mondial Daniil Medvedev affrontera en demi-finale le Canadien Félix Auger-Aliassime (15e), qui a profité de l'abandon du jeune Espagnol Carlos Alcaraz.

storybild

Le Russe Daniil Medvedev atteint les demi-finales pour la 3e année consécutive. (photo: Elsa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le n°2 mondial Daniil Medvedev affrontera en demi-finale de l'US Open le Canadien Félix Auger-Aliassime (15e), qui a profité de l'abandon du jeune Espagnol Carlos Alcaraz, dernier carré également atteint mardi par la sensation de 19 ans Leylah Fernandez et Aryna Sabalenka (2e). Medvedev, rival de Novak Djokovic en quête d'un Grand Chelem calendaire historique, a poursuivi sa promenade de santé à l'US Open, même s'il a perdu un set contre le Néerlandais Botic van de Zandschulp (6-3, 6-0, 4-6, 7-5).

C'est la troisième année consécutive que le Russe atteint le dernier carré à Flushing Meadows. En 2019, il avait été battu en finale par Rafael Nadal au terme d'une finale épique, et l'an passé l'Autrichien Dominic Thiem l'avait stoppé en demie, avant d'être sacré. Medvedev, qui avait passé chacun de ses quatre tours précédents en moins de deux heures et trois sets secs, a cette fois dépassé ce cadre, puisqu'il s'est imposé en 2h23. Il n'aura tout de même cumulé que 9h47 sur la route du dernier carré. Sans vraiment puiser dans ses ressources, donc.

À titre de comparaison, Van de Zandschulp, issu des qualifications, avait lui déjà 19h37, dans les jambes avant ce match. Et cela s'est vu lors des deux premières manches, où il a été concassé par le Russe en mode rouleau-compresseur. Le Néerlandais de 25 ans a pourtant eu un baroud d'honneur lors de la troisième, pouvant enfin s'appuyer sur une première balle revenue.

Un adducteur récalcitrant

Et au quatrième set, il a continué à gêner Medvedev, pourtant un des meilleurs retourneurs du circuit. Mais à 6-5 contre lui, après avoir sauvé une balle de match à 5-4, il a craqué, poussé à la faute par le Russe. Finaliste à l'Open d'Australie en février, balayé par Djokovic, Medvedev tentera de se qualifier pour sa troisième finale d'un Majeur. Mais il faudra d'abord battre le Canadien Felix Auger-Aliassime (15e), dont ce sera la première demie dans un Majeur et qui n'a pas eu à s'employer longtemps pour écarter Carlos Alcaraz.

L'Espagnol de 18 ans, qui a fait sensation au 3e tour en éliminant au terme d'une lutte acharnée le Grec Stefanos Tsitsipas (3e), puis l'Allemand Peter Gojowczyk également en cinq sets, n'a pu aller au bout d'une rencontre mal engagée (6-3, 3-1), blessé à l'adducteur droit. Du coup c'est une autre teenager qui s'est distinguée, Leylah Fernandez, s'étant qualifiée en battant 6-3, 3-6, 7-6 (7/5) l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e mondiale).

Depuis qu'elle a sorti la tenante du titre Naomi Osaka au 3e tour, puis l'Allemande Angelique Kerber en 8e, la Canadienne (73e) continue de traverser cet US Open comme dans un rêve. C'est d'ailleurs, a-t-elle confié, ce que lui a conseillé son entraîneur de père: «Aujourd'hui, il m'a dit "Bats-toi sur chaque point. C'est ton premier quart d'un Grand Chelem. N'en fais pas ton dernier match ici. Bats-toi pour ton rêve"».

Sabalenka impressionnante

Et elle s'est battue jusqu'au tie-break du troisième set, après avoir souvent mené au score et vu son adversaire ne rien lâcher et recoller. La bascule survint à 5-5, quand Fernandez a réussi un passing, avec l'aide de la bande du filet, pour s'offrir une balle de match. Elle fut la bonne puisque Svitolina, demi-finaliste en 2019, a commis une faute directe, avant d'aller féliciter sa rivale qui se relevait à peine, s'étant agenouillée d'émotion.

En demi-finale, Fernandez devra encore se battre contre Aryna Sabalenka (2e), victorieuse 6-1, 6-4 de la Tchèque Barbora Krejcikova (9e). La Bélarusse qui atteint, comme sa future adversaire, le dernier carré de l'US Open pour la première fois, a été très impressionnante face à lauréate du dernier Roland-Garros, faisant souvent parler la foudre avec beaucoup de points gagnants à la clé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.