Hand/Ligue des champions

25 janvier 2020 18:10; Act: 25.01.2020 18:18 Print

Metz s'offre le vice-​​champion d'Europe Rostov

Les handballeuses messines ont réussi, samedi, la performance de battre les Russes de Rostov, vice-champion d'Europe, à domicile (23-20).

storybild

Les équipières de Grâce Zaadi ont réalisé un excellent début de seconde période. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Malgré les absences sur blessure de plusieurs joueuses cadres, les handballeuses messines ont réussi samedi la performance de battre les Russes de Rostov à domicile (23-20), qui leur permet de renforcer leur place en tête de leur groupe de Ligue des champions. Les Arènes de Metz restent donc imprenables dans la compétition reine du handball européen: cela fait maintenant trois ans que les Mosellanes n'ont plus perdu chez elles. Le dernier revers remonte au 28 janvier 2017 contre les Hongroises de Ferencvaros.

Samedi, la partie était loin d'être gagnée face à Rostov, finaliste de la Ligue des champions à Budapest en mai dernier, qui s'appuie sur l'ossature de la sélection russe vice-championne d'Europe en décembre 2018 mais se déplaçait sans sa meilleure joueuse, Anna Vyakhireva. D'autant plus que l'effectif messin, amputé avant même le début de la saison de son arrière gauche allemande Xenia Smits (épaule), a perdu sa gardienne Laura Glauser (genou gauche) en cours de saison, et il y a deux semaines son ailière gauche, l'internationale française Manon Houette (genou droit).

Faire mieux qu'en 2019

Si les équipières de Grâce Zaadi ont manqué quelques occasions de s'échapper en première période, elles ont réalisé un excellent début de seconde période pour prendre jusqu'à sept buts d'avance (20-13, 44e). Elles ont connu une grosse alerte en fin de rencontre quand elles ont vu Rostov revenir à deux buts (22-20, 58e), avant qu'Ivana Kapitanovic (11 arrêts, 35%) ne sorte deux parades décisives pour soulager le public messin.

«On a fait un gros travail, surtout défensif. On a bien parlé à la mi-temps. On était un peu en retard, mais on a réussi à remettre les choses en place. On était plus compactes en défense», s'est réjouie Orlane Kanor au micro de beIN Sports. Avec 8 points, les joueuses d'Emmanuel Mayonnade (qui a prolongé vendredi son contrat d'une saison, jusqu'à la fin de la saison prochaine) renforcent leur place en tête de leur groupe, avant de se déplacer à Bucarest la semaine prochaine.

Qualifié pour la première fois pour le Final Four de la C1 l'an passé, Metz espère retourner à Budapest en mai pour faire mieux que sa 4e place de 2019.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.