Tennis

30 août 2018 07:01; Act: 30.08.2018 10:41 Print

Murray battu dès le 2e tour de l'US Open

Pour son retour en Grand Chelem, Andy Murray a été éliminé dès le 2e tour de l'US Open par l'Espagnol Fernando Verdasco.

storybild

Andy Murray s'est incliné face à l'Espagnol Fernando Verdasco (32e). (Mercredi 29 août 2018)

Sur ce sujet

L'ex-n°1 mondial Andy Murray, opéré d'une hanche en début d'année, s'est incliné dès le deuxième tour de l'US Open pour son premier tournoi du Grand Chelem depuis plus d'un an, face à l'Espagnol Fernando Verdasco (32e) en quatre sets (7-5, 2-6, 6-4, 6-4), mercredi, à New York.

La précédente apparition en Grand Chelem de Murray, tombé à la 382e place mondiale, remontait à Wimbledon 2017. Le Britannique de 31 ans n'avait ensuite plus rejoué de la saison, gêné par sa hanche droite. Il a fait son retour à la compétition mi-juin sur gazon mais avait renoncé à disputer Wimbledon, à la dernière minute. Au premier tour, lundi, l'Écossais avait eu besoin de plus de trois heures pour écarter le modeste Australien James Duckworth, 445e joueur mondial, en quatre sets (6-7 (5/7), 6-3, 7-5, 6-3).

Verdasco défiera l'Argentin Juan Martin Del Potro

Contre Verdasco, Murray a cédé au bout de 3h23 min d'efforts sur le court Arthur-Ashe, après un dernier jeu interminable au cours duquel il s'est procuré cinq occasions de recoller à cinq jeux partout. Mais Verdasco s'en est sorti à sa troisième balle de match. «C'était difficile de conclure le match», a convenu l'Espagnol de 34 ans. «Avec Andy, c'est difficile sur chaque point, même s'il n'est pas à 100% physiquement après son opération, c'est un combattant incroyable».

Pour une place en huitièmes de finale, Verdasco défiera l'Argentin Juan Martin Del Potro, n°3 mondial et tombeur de l'Américain Denis Kudla (6-3, 6-1, 7-6 (7/4)). C'est à New York en 2012 que Murray s'est offert le premier de ses trois sacres en Grand Chelem. Il s'est ensuite imposé à deux reprises à Wimbledon, en 2013 et en 2016.

. Serena vs Venus, 30e épisode

Victorieuse de l'Italienne Camila Giorgi (40e) 6-4, 7-5, Venus, l'aînée des sœurs Williams, avait fait sa part du chemin en début de journée. Serena a fait la sienne à son tour, opposée sous les lumières du court Arthur-Ashe à l'Allemande Carina Witthoeft (101e). Vêtue du même tutu laissant apparaître une épaule que pour son premier match, mais de couleur parme cette fois, l'Américaine de 36 ans a bouclé la partie en à peine plus d'une heure (6-2, 6-2).

De retour à New York un an après avoir donné naissance à sa fille Olympia, la reine américaine du tennis y est en quête d'une 24e couronne en Grand Chelem qui lui permettrait d'égaler le record absolu de Margaret Court. À 38 ans, Venus, double lauréate de l'US Open (2000 et 2001), dispute elle son 80e tournoi du Grand Chelem.

Rendez-vous vendredi pour le trentième épisode de leurs face-à-face (17-12 en faveur de la cadette). Le plus précoce en Grand Chelem depuis leur tout premier il y a vingt ans, à l'Open d'Australie. «C'est évidemment un match difficile, a déclaré Serena. Dans un monde idéal, on aurait préféré se rencontrer plus tard...».

Autre belle affiche du troisième tour : le duel entre l'ex-n°1 mondiale Victoria Azarenka, absente des deux précédentes éditions du tournoi new-yorkais, retenue en Californie par une bataille judiciaire pour la garde de son fils, et la lauréate sortante, l'Américaine Sloane Stephens (n°3).

Nadal file au 3e tour

Le n°1 mondial et tenant du titre Rafael Nadal a filé vers le troisième tour de l'US Open aux dépens du Canadien Vasek Pospisil (88e), dominé en trois sets (6-3, 6-4, 6-2). Dans la touffeur new-yorkaise persistante, Nadal n'a connu qu'un dérapage passager, en milieu de deuxième manche. A 3-2 pour Pospisil, le Majorquin de 32 ans a laissé échapper son jeu de service blanc, sur une double faute. Il a immédiatement réagi en remportant les quatre jeux suivants pour boucler le set. Il s'est finalement imposé en deux heures pile.

«Dans le deuxième set, j'ai eu des problèmes sur deux jeux de service d'affilée. J'ai sauvé le premier, pas le deuxième. Mais j'ai réussi à débreaker tout de suite et tout a changé ensuite», a déclaré l'Espagnol. «Gagner en trois sets est toujours positif, surtout dans ces conditions», a-t-il ajouté. En quête d'un quatrième trophée à Flushing Meadows (après 2010, 2013 et 2017), Nadal affrontera pour une place en huitièmes de finale le Russe Karen Khachanov (26e), tombeur du lucky loser italien Lorenzo Sonego (7-5, 6-3, 6-3).

(L'essentiel/afp)