Basketball

13 août 2020 09:14; Act: 13.08.2020 09:44 Print

NBA: tout est dit ou presque pour les play-​​offs

Sept des huit duels du premier tour des play-offs sont connus. Parmi eux, un sulfureux Houston-Oklahoma City qui pourrait se disputer sans Westbrook.

Sur ce sujet
Une faute?

L'épilogue de la saison régulière du Championnat NBA se rapproche: la soirée de mercredi a permis de définir sept des huit duels du 1er tour des play-offs, dont un sulfureux Houston-Oklahoma City qui pourrait se disputer sans Russell Westbrook, blessé.

Sale soirée pour les Houston Rockets: ils se sont inclinés 108 à 104 face à Indiana, qui restait pourtant sur cinq défaites de suite. James Harden a pourtant marqué 45 points et dépassé le seuil des 40 points pour la 21e fois cette saison. «The Beard» s'est démené et a permis à son équipe, distancée (104-90), de revenir à deux longueurs (106-104) à 27 secondes de la sirène. Mais le MVP de la saison 2017-18 n'a pas pu faire totalement oublié l'absence de Russell Westbrook, l'autre fine gâchette des Rockets.

L’incertitude Russell Westbrook

Westbrook (27,2 points par match) s'est blessé au quadriceps de la jambe droite et ne disputera pas non plus le dernier match de saison régulière de son équipe vendredi. Son absence pourrait être même plus longue et déborder sur le 1er tour des play-offs, qui débutent la semaine prochaine.

«On va voir comment il va répondre aux soins, il faut juste espérer et attendre ce qui se passera la semaine prochaine. Je n'en sais pas plus», a admis son entraîneur Mike D'Antoni. Sans Westbrook, le choc entre Houston et OKC, vainqueur mercredi de Miami (116-115), n'aurait pas du tout la même saveur. Le meneur a fait toute sa carrière NBA sous le maillot du Thunder avant de rejoindre Houston l'été dernier à la suite d'un échange avec Chris Paul qui a, lui, quelques comptes à régler avec les Rockets, en particulier avec Harden.

Toronto et Philadelphie en roue libre

Déjà assurés de participer aux play-offs, le champion en titre Toronto et Philadelphie ont fait tourner leurs effectifs, sur le terrain et en... dehors. L'entraîneur des Raptors Nick Nurse a ainsi laissé son adjoint Adrian Griffin diriger l'équipe canadienne, tandis que les Sixers n'ont aligné que des remplaçants en fin de match. Résultat, un match enlevé et débridé, remporté 125 à 121 par Toronto.

Philadelphie a connu une nouvelle frayeur à cause de Joel Embiid. Le pivot camerounais, de retour d'une blessure à la cheville gauche, a reçu un coup sur le poignet droit et a quitté ses coéquipiers après avoir passé seulement 14 minutes sur le parquet. Mais les Sixers se sont voulus rassurants et pourront compter sur Embiid pour défier Boston au 1er tour.

Les Clippers en outsider No 1

Les Clippers sont désormais assurés de terminer à la 2e place de la conférence Ouest, derrière les Lakers qui doivent encore attendre pour connaître le nom de l'équipe qu'ils affronteront au 1er tour. Portés par Paul George (27 pts) et Kawhi Leonard (26 pts), les Clippers ont dominé les Denver Nuggets (124-11) et ont pris rendez-vous avec Dallas et l'impressionnant Luka Doncic.

L'entraîneur de la franchise californienne Doc Rivers n'avait toutefois pas le cœur à fêter ce statut de tête de série N.2, puisqu'il ne sait toujours pas s'il pourra compter sur Patrick Beverly et Landry Shamet, blessés. «Avec toutes les blessures qu'on a eues, c'est bien de finir 2e (de la conférence Ouest), mais il fait maintenant repartir de zéro et surtout espérer avoir un groupe en bonne santé», a-t-il prévenu.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.