Athlétisme

10 juillet 2020 09:29; Act: 10.07.2020 19:10 Print

Noah Lyles a bien cru avoir battu le record d'Usain Bolt

Mal placé au départ de sa course, le sprinter américain n'a couru que... 185 m. Forcément, il avait battu la marque de la légende jamaïquaine.

storybild

Noah Lyles après l'arrivée de son... 185 m à Bradenton. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En attendant la reprise de la saison sous sa forme normale en août, plusieurs athlètes de renom ont fait jeudi l'expérience d'une compétition à distance très particulière, puisque le «Weltklasse» a organisé jeudi soir ses «Inspiration Games» avec huit compétitions organisées dans sept stades à travers le monde.

Hormis pour le 100 m, le coup de feu du starter au Letzigrund de Zurich enclenchait celui des deux autres stades, les images étant ensuite synchronisées pour les spectateurs sur Internet et les réseaux sociaux par une régie suisse. Ce qui a donné une sensation assez étrange, avec un écran divisé en trois ne permettant pas de deviner facilement qui avait franchi la ligne en premier.

Le bonheur de Christophe Lemaitre

La soirée a pris un tour surréaliste lors du 200 m, le chronomètre affichant à l'arrivée un temps ahurissant de 18 sec 90 pour l'Américain Noah Lyles malgré un énorme vent de face (-3,7 m/s), très loin devant le record du monde d'Usain Bolt (19 sec 19). L'explication n'a pas tardé à arriver: le nouveau roi du demi-tour de piste, qui courait seul à Bradenton, n'a parcouru que 185 m, ne prenant pas le départ au bon endroit de la piste...

Ce qui a fait le bonheur du Français Christophe Lemaitre, vainqueur dans un temps médiocre de 20 sec 65 au Letzigrund de Zurich.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.