Tournoi de tennis

12 mars 2018 08:37; Act: 12.03.2018 15:20 Print

Novak Djokovic sorti d'entrée à Indian Wells

Le tennisman serbe a manqué son retour à la compétition. Il a été battu dès le deuxième tour du tournoi américain par le Japonais Taro Daniel en trois manches.

storybild

À court de compétition, Novak Djokovic a subi la loi de Taro Daniel. (photo: AFP/Matthew Stockman)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien numéro un mondial Novak Djokovic a été stoppé dès le deuxième tour du Masters 1000 d'Indian Wells, dimanche. Pour son retour dans le désert californien où il s'est imposé à cinq reprises, Djokovic a fait illusion pendant 90 minutes face au Japonais Taro Daniel, 109e mondial. Il a même pris un excellent départ pour mener 5-2, avant de laisser filer la première manche au tie break.

Il a certes égalisé à une manche (6-4), mais sevré de compétition depuis neuf mois (cinq matches disputés) et multipliant les fautes directes, le Serbe, retombé à la 13e place mondiale, a craqué dans le 3e set (6-1). Il n'était même pas déçu par sa performance: «C'était comme si c'était mon tout premier match sur le circuit, c'était très étrange», a-t-il expliqué, tout en assurant ne pas regretter son choix de venir en Californie. Son grand rival, le Suisse Roger Federer n'a pas été étonné par cette défaite: «Cela prend du temps de revenir d'une blessure ou d'une longue absence, son opération est encore récente, mais cela va aller de mieux en mieux pour lui». Le tenant du titre, toujours invaincu en 2018, a sans surprise pris le meilleur sur l'Argentin Federico Delbonis 6-3, 7-6 (8/6).

Dans le tournoi féminin, à la veille du choc du troisième tour entre les sœurs Williams, la logique a été globalement respectée. La numéro un mondiale Simona Halep a tremblé face à l'Américaine Caroline Dolehide, 165e au classement WTA, avant de décrocher son billet pour les 8e de finale en trois sets (1-6, 7-6, 6-2). La belle série de 14 victoires de suite de Petra Kvitova, 9e mondiale, a été stoppée par par la prodige américaine Amanda Anisimova. La Tchèque, qui venait de remporter les tournois de Saint-Pétersbourg et de Doha, s'est inclinée en deux sets (6-2, 6-4).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.