Événement en France

24 janvier 2020 23:35; Act: 25.01.2020 08:47 Print

Pluie d'étoiles pour la première de la NBA à Paris

Paris a accueilli pour les première fois un match de saison régulière, vendredi soir, entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets (116-103). «L'essentiel» a pu assister à la fête.

Sur ce sujet
Une faute?

Des stars du ballon rond, un MVP de la NBA en forme olympique et la présence du meilleur basketteur de l'Histoire, l'AccorHotels Arena a vécu un moment hors du temps, vendredi soir, à l'occasion du premier match de saison régulière joué à Paris, sous les yeux de 20 000 spectateurs survoltés à chaque action.

Tout le gratin du sport français était présent, du judoka Teddy Rinner au handballeur Nikola Karabatic en passant par le plus grand basketteur français Tony Parker, retraité depuis quelques mois et honoré avant le début de la rencontre. La présence des stars du PSG, Kylian Mbappé et Neymar en tête, à côté du paquet n'aura échappé à personne. Tout comme celle de Michael Jordan, légende du sport mondial, dont l'interview sera publié lundi dans les colonnes de «L'essentiel».

Rarement la ville de Paris n'avait accueilli autant de légendes dans une même enceinte. Mais paradoxalement, c'est la capacité de l'organisation à mettre en place une rencontre NBA presque comme les autres qui fait figure de performance. Pas un raté, de l'émotion, du divertissement lors des animations et une petite touche française originale avec cette Marseillaise jouée à la guitare électrique, Adam Silver, patron de la NBA, pouvait se féliciter de sa première dans «l'un des marchés les plus dynamiques de la planète».

« On s'est sentis comme à la maison »

Au milieu de ce rendez-vous de gala, un match de basket relativement excitant en termes de scénario pour les fans présents. Après avoir vu la Tour Eiffel pour la première fois pour certains, les joueurs ont offert un joli spectacle dans une rencontre d'abord dominée par les Hornets et Malik Monk (31 points) avant que les Bucks, favoris pour le titre NBA, ne passent la seconde. Les leaders de la Conférence Est ont été portés par leur force collective et par la domination de leur MVP Giannis Antetokounmpo (30 points, 16 rebonds, 6 passes).

Heureux à l'issue de la rencontre, le Grec a confié à L'essentiel n'avoir «pas vraiment remarqué la différence» entre ce match à Paris et une rencontre classique disputée en Amérique. «On s'est sentis comme à la maison. Les fans supportaient les deux équipes, même si nous avions un peu plus de soutien. Ils ont été géniaux», s'est il félicité après son premier match NBA en France.

D'autres basketteurs de la NBA lui emboîteront le pas, l'année prochaine, Adam Silver ayant d'ores et déjà confirmé que deux autres équipes participeront au match organisé à Paris en 2021. Une bonne chose pour son Altesse Michael Jordan, qui s'est montré particulièrement fédérateur. «Nous sommes 30 équipes et croyez-moi, la NBA va continuer de grandir à l'international».

Notre question au MVP Giannis Antetoukounmpo:

(De notre envoyé spécial à Paris, Thomas Holzer)