Basketball

19 octobre 2021 07:28; Act: 19.10.2021 08:25 Print

Pour les Bucks, le plus dur sera de confirmer

Dans la nuit de mardi à mercredi, le tenant du titre Milwaukee lance la saison NBA contre un autre favori, les Brooklyn Nets. État des lieux.

storybild

Giannis Antetokounmpo sera une nouvelle fois le fer de lance de l’attaque des Bucks. (photo: USA TODAY Sports)

Sur ce sujet
Une faute?

Comme à chaque rentrée des classes, il y aura de l’émotion. Sacré en ­juillet, Milwaukee va recevoir les traditionnelles bagues et contempler sa bannière de champion hissée au plafond de sa salle. Mais tard mardi, pour l’ouverture de la saison face à Brooklyn, les ­Bucks seraient bien inspirés d’envoyer, déjà, un message à l’univers de la NBA. Aux yeux des bookmakers, les hommes de Mike Budenholzer ne figurent qu’au 3e rang des favoris, derrière les Nets et les Los Angeles Lakers (lire l’encadré). Le double MVP Giannis Antetokounmpo a pourtant travaillé comme jamais son seul point faible, son tir, pendant la pause (on a déjà vu ses progrès en présaison) et la franchise du Wisconsin n’a pas ­perdu en qualité, même si P. J. Tucker, pion essentiel lors des derniers play-offs, est parti vers Miami.

Sauf que l’armada de Brooklyn est tellement impressionnante et son banc tellement fourni qu’il sera difficile d’empêcher la formation de Steve Nash d’atteindre la finale NBA. Elle est pour l’heure privée de Kyrie Irving, qui refuse de se faire vacciner. Mais a-t-elle vraiment besoin de son meneur star, avec un Kevin Durant au sommet de son art et un James Harden enfin en bonne santé? Il est permis d’en douter. Derrière les Bucks et les Nets, la bagarre va faire rage à l’Est. Boston et Philadelphie sont comme toujours attendus, mais Chicago (DeMar DeRozan, Lonzo Ball), Miami (Kyle Lowry) et New York (Kemba Walker, Evan Fournier) se sont renforcés. Atlanta, qui a joué la carte de la stabilité, aura besoin d’un grand Clint Capela pour faire aussi bien que la saison passée: le pivot genevois et ses Hawks étaient tombés face au futur champion, en finale de Conférence.

(L'essentiel/Jérémy Santallo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.