Tennis - US Open

07 septembre 2018 07:06; Act: 07.09.2018 16:44 Print

Première finale pour Osaka, qui défiera Serena

La Japonaise Naomi Osaka (19e), 20 ans, a écarté l'Américaine Madison Keys (14e) en deux sets et affrontera Serena Williams, victorieuse de la Lettonne Sevastova.

storybild

Naomi Osaka a avoué avoir tremblé sur la balle de match. (photo: AFP/don Emmert)

op Däitsch
Sur ce sujet

Osaka, première Japonaise de l'histoire à atteindre une finale en tournoi majeur, y défiera l'ex-n°1 mondiale Serena Williams, samedi. La cadette des sœurs Williams, en quête d'une 24e couronne historique en Grand Chelem à 36 ans, a surclassé un peu plus tôt la Lettonne Anastasija Sevastova (18e)en deux sets (6-3, 6-0) en à peine plus d'une heure.

Avant la quinzaine new-yorkaise, le meilleur résultat en Grand Chelem de la jeune Japonaise était un huitième de finale, à l'Open d'Australie, en début d'année. Sous le toit fermé du court Arthur-Ashe, Osaka a fait la différence en se montrant intraitable sur les nombreuses balles de break obtenues par Keys: elle a sauvé les treize auxquelles elle a été confrontée. Sa recette? «Ça va paraître bizarre mais je pensais juste: "Je veux vraiment jouer contre Serena"!», a-t-elle répondu de sa voix fluette. «Parce que c'est Serena».

Victorieuse de Serena à Miami

Et que s'est-elle dit au moment de servir pour le match, elle qui n'avait jamais joué avec pour enjeu une finale en Grand Chelem? «Ne fais pas de double faute», a-t-elle lancé, désarmante. «Je pensais que ça se voyait de l'extérieur que je tremblais, mais je me suis juste dit que je n'avais jamais été dans cette situation avant, et que je devais être très reconnaissante de m'y trouver», a ajouté la Japonaise.

Osaka, qui naviguait autour de la 70e place mondiale en début de saison, s'est révélée au printemps, sur ciment américain déjà, en s'offrant le prestigieux tournoi d'Indian Wells, puis en battant sèchement... Serena (6-3, 6-2) au premier tour à Miami la semaine suivante. Née à Osaka, d'une mère japonaise et d'un père natif de Haïti, la joueuse nippone vit aux États-Unis depuis qu'elle a trois ans. Elle est actuellement installée en Floride.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Diane Zimni le 07.09.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi y a-t-il tant de sportives reconnues dans les autres pays et presque aucune chez nous? Quel est le problème.

Les derniers commentaires

  • Diane Zimni le 07.09.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi y a-t-il tant de sportives reconnues dans les autres pays et presque aucune chez nous? Quel est le problème.