Tournois de tennis

15 avril 2018 11:56; Act: 15.04.2018 12:35 Print

Rafael Nadal reste le favori sur la terre battue

Le tennisman espagnol fait figure de grand favori, alors que la saison sur terre battue débute dimanche, avec le tournoi de Monte-Carlo. Qui peut bien l'arrêter?

storybild

Rafael Nadal a beaucoup de points à défendre sur terre battue. (photo: AFP/Jose Jordan)

Sur ce sujet

Rafael Nadal, même en manque de jeu, reste le grandissime favori de la saison sur terre battue qui s'ouvre dimanche à Monte-Carlo. Il y brigue un onzième trophée, comme plus tard à Roland-Garros. Éloigné des courts pendant plus de deux mois, l'ogre de l'ocre a effectué une rentrée remarquée sur son terrain de jeu favori, le week-end dernier en quarts de finale de la Coupe Davis à Valence. Contre l'Allemagne, il a écrasé la concurrence: le vétéran Philipp Kolhschreiber (6-2, 6-2, 6-3), d'abord, puis surtout l'une des pépites du tennis, Alexander Zverev (6-1, 6-4, 6-4).

À tel point que Toni Nadal, s'est dit «un peu surpris» par le niveau de son neveu: «Cela laisse augurer une très bonne année sur terre battue». «J'ai gagné le Masters de Monte Carlo dix fois, c'est un bon chiffre. Mais une victoire de plus, pourquoi pas ?», a déclaré Rafael Nadal. La blessure à la jambe droite (psoas iliaque), qui l'avait contraint à l'abandon en quarts de finale de l'Open d'Australie, semble de l'histoire ancienne. À moins d'une rechute, difficile de dire ce qui pourrait l'empêcher de faire une nouvelle razzia printanière.

La place de numéro un mondial en jeu

Certainement pas Roger Federer. L'homme aux vingt titres majeurs a, comme l'an passé, fait l'impasse sur la saison sur terre battue pour mieux recharger les batteries avant Wimbledon. L'ancien numéro un mondial Andy Murray, opéré de la hanche droite en janvier, n'a pas repris la compétition. Stan Wawrinka, lauréat de Roland-Garros 2015 et finaliste l'an passé, était trop juste physiquement pour concourir à Monte-Carlo. Novak Djokovic, lui, sera bien présent mais ses récentes prestations à Indian Wells et Miami ont fait peine à voir. Après une belle campagne sur dur (titres à Acapulco et Indian Wells), l'Argentin Juan Martin Del Potro a pris un peu de repos.

Un membre de la nouvelle vague peut-il aussi inquiéter Nadal en Principauté? Dominic Thiem présente les meilleures références sur cette surface mais l'Autrichien de 24 ans sera en phase de reprise. «Dominic doit d'abord jouer un match, un tournoi, avant de dire si la blessure à une cheville est bien terminée», a affirmé auprès de l'agence autrichienne APA l'entraîneur Günther Bresnik. Le Majorquin a cependant énormément de points à défendre d'ici la mi-juin et Roland-Garros, du fait de sa saison quasi-parfaite sur terre battue l'an dernier: 4 680 précisément! Pour conserver la place de numéro un mondial, il est donc contraint de faire aussi bien. Un échec à Monte-Carlo et la couronne reviendrait illico dans les mains de Roger Federer. Nadal l'a lui-même récupérée, sans jouer, après l'élimination du Suisse d'entrée à Miami fin mars.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.