VTT

17 octobre 2021 21:37; Act: 18.10.2021 09:32 Print

Red Bull Rampage, entre gagnants et crashs

Les vététistes les plus intrépides se donnent rendez-vous chaque année au Red Bull Rampage. Cette 20e édition a réuni 15 d’entre eux en Utah, vendredi.

storybild

Les parois rocheuses de l’Utah donnent du fil à retordre aux riders. (photo: Red Bull Content)

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a ceux qui arrivent à perdre l’équilibre à plat sur des routes goudronnées, et il y a ceux qui parviennent à descendre les blocs montagneux tout en style. Cette dernière catégorie, c’est celle des athlètes qui participent au Red Bull Rampage. Ils enchaînent drops, saltos et autres figures sur du terrain plus qu’accidenté.

View this post on Instagram

Une publication partagée par Red Bull (@redbull)

Brandon Semenuk a remporté cette vingtième édition, vendredi, pour sa quatrième victoire sur l’événement. Le Canadien de 30 ans s’est montré intraitable, lui qui ne cache pas être toujours nerveux lors de ces courses.

Comme si le terrain n’était pas assez difficile, le rider parvient à dérouler les figures avec une aisance remarquable.

De violents crashs

Deux des participants ont lourdement chuté lors des entraînements. Le Norvégien Brage Vestavik s’est disloqué une épaule et souffre de plusieurs fractures de l’humérus.

De son côté, l’Espagnol Andreu Lacondeguy s’est fait une énorme frayeur et risque d’être éloigné de son vélo durant de longs mois.

Son saut l’a emmené trop loin. «J’ai frappé le sol plus fort que je ne l’ai jamais fait». Il va devoir passer sur la table d’opération en début de semaine prochaine. «C’est l’un des moments les plus douloureux de ma carrière, physiquement et mentalement. Les os cassés me font mal, mais ne pas être capable de rouler après tout ce que j’ai vécu l’année dernière est ce qui me fait le plus mal». Les deux athlètes ont été rapidement pris en charge par les secours, pour être soignés dans des hôpitaux proches. Leurs chutes respectives devraient toutefois les tenir éloignés d’un guidon pendant plusieurs semaines.

(L'essentiel/Rebecca Garcia)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • South Rider le 18.10.2021 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour les amateurs du dimanche...ces types sont incroyables et un peu fous e voyant la taille des gaps !!!

Les derniers commentaires

  • South Rider le 18.10.2021 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour les amateurs du dimanche...ces types sont incroyables et un peu fous e voyant la taille des gaps !!!