Combat de boxe

02 juin 2019 09:57; Act: 02.06.2019 10:52 Print

Ruiz créé la sensation et détrône Joshua

Le champion britannique de boxe Anthony Joshua a été battu à la surprise générale samedi soir à New York, perdant contre l'Américain Andy Ruiz.

Sur ce sujet
Une faute?

Le premier combat aux États-Unis d'Anthony Joshua a viré au cauchemar: le Britannique, champion WBA, IBF et WBO des poids lourds, a concédé sa première défaite, face à l'Américain d'origine mexicaine Andy Ruiz, samedi à New York. C'est peut-être l'une des surprises les plus retentissantes de l'histoire de la boxe! Joshua, considéré comme l'un des meilleurs lourds en activité, sinon comme le meilleur, est tombé de très haut et a sérieusement écorné sa réputation.

Le Britannique, champion olympique en 2012 à Londres, a été envoyé à quatre reprises au tapis par Ruiz dans un combat dont il était le grandissime favori. Joshua avait pourtant bien débuté le duel, en envoyant son adversaire, au léger embonpoint, au tapis dès la 3e reprise. Mais Ruiz a aussitôt réagi avec brio. Il a envoyé Joshua au tapis à deux reprises, avant même la fin du troisième round, à la plus grande surprise des spectateurs du Madison Square Garden, estomaqués.

Hiérarchie bouleversée

Joshua a semblé reprendre l'ascendant dans les reprises suivantes, avant le 7e round où il a perdu pied. Il a été compté une nouvelle fois après un violent enchaînement de coups de son adversaire. Il a pu reprendre le combat, mais a été de nouveau envoyé au tapis. Il s'est relevé difficilement et s'est dirigé vers son coin, sans pouvoir ou vouloir obéir aux instructions de l'arbitre, qui a alors mis un terme au combat.

Cette victoire-surprise fait exploser la hiérarchie au sein de la catégorie-reine, partagée jusque là entre Joshua, son compatriote Tyson Furry et l'Américain Deontay Wilder, champion WBC. Après sa première défaite, pour 22 victoires (20 avant la limite), Joshua, 29 ans, a félicité chaleureusement son adversaire. «La boxe est un sport difficile, je me suis entraîné d'arrache-pied mais j'ai été battu par un bon boxeur, cela sera intéressant de voir jusqu'où il pourra aller», a-t-il expliqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.