Tir au Luxembourg

12 décembre 2019 10:00; Act: 12.12.2019 10:06 Print

Sylvie Nockels, l'une des plus fines gâchettes du pays

La Luxembourgeoise Sylvie Nockels, 22 ans, sera de ce jeudi à samedi à la Rencontre internationale de tir aux armes à air comprimé (RIAC) à Strassen.

storybild

Sylvie Nockels se mesure à partir de ce jeudi à certaines des meilleures mondiales au Hall Marcel Balthasar, à Strassen.

Sur ce sujet
Une faute?

Non, Sylvie Nockels ne s'est jamais rêvée, enfant, en sniper ou en Lucky Luke. Elle fait pourtant partie aujourd'hui, à 22 ans, des plus fines gâchettes du pays, auréolée de sa médaille d'or, à la carabine, aux derniers Jeux des Petits États d'Europe au Monténégro. «J'ai découvert le tir à 14 ans, au Spillfest du Comité olympique et sportif luxembourgeois à Kockelscheuer. On tirait au laser. J'ai essayé et je n'ai plus jamais arrêté», raconte l'étudiante infirmière dont le père pratiquait aussi en loisir.

Dans un sport où la victoire ou l'échec sont une question de millimètres, elle répète inlassablement chaque geste en quête du mouvement parfait. «C'est un combat contre soi-même pour être le plus précis possible». Impossible sans un matériel coûteux (près de 5 000 euros en carabine) et un travail quotidien, entre l'entraînement au stand de tir, les échanges avec un coach mental pour maîtriser ses émotions et une vraie préparation physique.

«Très exigeant» pour le dos

«Les gens ne s'imaginent pas mais tirer 60 coups en 75 minutes à 10 m avec une arme de 5 kg est très exigeant, notamment pour le dos. Il faut faire du cardio aussi pour abaisser ses pulsations», raconte la Bertrangeoise, qui rêve d'imiter un jour Carole Calmes, présente en 2012 aux JO de Londres.

De ce jeudi à ce samedi, face à des tireuses de niveau mondial lors de la RIAC à Strassen, elle aimerait aussi en faire taire certains. Ces tireurs d'élite de fête foraine, qui pensent que c'est facile. «Qu'ils viennent essayer, ils verront».

(Nicolas Martin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Martine Gerberon le 12.12.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même limite du handisport.

  • Ima Moron le 12.12.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    mais ces armes dangereuses sont permises au Luxembourg?

Les derniers commentaires

  • Martine Gerberon le 12.12.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même limite du handisport.

  • Ima Moron le 12.12.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    mais ces armes dangereuses sont permises au Luxembourg?