Rugby français

16 juin 2019 10:54; Act: 16.06.2019 11:02 Print

Toulouse s'adjuge le Bouclier de Brennus

Le Stade toulousain a remporté samedi le championnat de France de rugby, le plus réputé dans la discipline, en venant à bout de Clermont.

storybild

Toulouse (en noir) est venu à bout de Clermont (en jaune). (photo: AFP/Alain Jocard)

Sur ce sujet
Une faute?

Le drapeau rouge et noir flotte de nouveau au sommet du rugby français: sept ans après son dernier sacre, le Stade Toulousain a conquis son 20e Bouclier de Brennus, samedi en battant au Stade de France Clermont (24-18) lors d'une finale du Top 14 âpre mais sans grandes envolées. Le club renaît de ses cendres au Stade de France, point d'orgue d'une saison parfaite. Toulouse a battu en finale l'ASM, qui devra repasser pour garnir son armoire à trophée d'un troisième Bouclier de Brennus, après 2010 et 2017. Et d'un deuxième titre cette saison après le Challenge européen.

Au passage, c'est la première fois depuis 2014 et Toulon que le leader de la saison régulière est sacré champion. Un beau champion, qui a reconquis son trône en misant sur la stabilité, puisque l'entraîneur en chef Ugo Mola est resté en poste après le fiasco de 2017. L'essai qui a permis aux Rouge et Noir de faire le trou samedi est un condensé de ce Toulouse aux facettes multiples: charge d'Antoine Dupont, plein de gaz pendant toute la rencontre, relayé par ses avants, avant que le ballon ne soit écarté pour aboutir, en bout de ligne et après des passes dans le bon tempo, à Yoann Huget (55e, 21-12).

Maladresses et imprécisions

Illustration des errances en touche des Auvergnats samedi, qui ont dû jouer quasiment tout le match sans leurs deux meilleurs sauteurs: Arthur Iturria s'est blessé à la cuisse gauche à l'échauffement, remplacé par Cancoriet, alors qu'Alexandre Lapandry a été victime à la demi-heure de jeu d'une commotion cérébrale. Clermont devrait également pester contre une décision de l'arbitre, Jérôme Garcès, qui a simplement sanctionné d'un carton jaune l'arrière toulousain Cheslin Kolbe pour un plaquage sans ballon sur Peceli Yato. Avec un essai de pénalité, l'ASM aurait pris les commandes. Au lieu de ça, elle a viré en retard à la pause (11-9).

Mais elle pourra aussi regretter ses maladresses et son imprécision, qui ne lui ont pas permis de marquer autrement que par six pénalités. Clermont a été étouffé par la défense toulousaine au cours d'une finale plutôt décevante en terme de jeu. Loin, enjeu oblige, de l'orgie d'essais produite en avril au Stadium entre les deux formations (47-44 pour Toulouse).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.