Basketball

18 juillet 2018 22:50; Act: 19.07.2018 11:01 Print

Un échange qui fait scandale en NBA

Kawhi Leonard passe de San Antonio à Toronto alors que DeMar Derozan fait le chemin inverse. Les deux joueurs ne sont pas contents.

storybild

Kawhi Leonard (ici sous le maillot de San Antonio) évoluera désormais à Toronto.

Sur ce sujet

Kawhi Leonard évoluera la saison prochaine aux Raptors de Toronto, qui envoient en échange leur star américaine DeMar DeRozan au Texas dans un des échanges les plus importants de l'été en NBA, ont confirmé mercredi, les deux franchises.

L'ailier des Spurs, 27 ans et ancien meilleur joueur (MVP) des Finales 2014, quitte San Antonio après une saison compliquée, marquée par des blessures à une cuisse puis à une épaule, et de nombreuses rumeurs de désaccords entre le joueur et sa franchise au moment de son retour de blessure. En tout, le meilleur défenseur de la Ligue en 2015 et 2016 aura joué neuf matches en 2017/18, dont aucun en play-offs, où les Spurs ont été éliminés par le futur champion Golden State.

Promesses non tenues?

L'arrière DeRozan, 28 ans et présent depuis ses débuts NBA en 2009 au sein de l'effectif canadien, sort d'une saison en demi-teinte, puisque après avoir été l'un des joueurs majeurs de Toronto en saison régulière - avec une première place de la conférence est - il s'est écroulé comme sa franchise au 2e tour des play-offs devant Cleveland (4-0). Leonard sera accompagné par son compatriote Danny Green à Toronto, tandis que les Spurs accueilleront en échange l'intérieur autrichien Jakob Poeltl et bénéficieront d'un choix de premier tour à la Draft 2019.

Cet échange risque de faire couler beaucoup d'encre, car selon la presse, Leonard, dont l'état de santé pose encore question, aurait indiqué ne pas vouloir évoluer chez les Raptors. Quant à DeRozan, il avait écrit mercredi sur Instagram: «On vous dit quelque chose et il se produit l'inverse... Je ne peux pas leur faire confiance», semblant vouloir dire que les Raptors lui avaient promis qu'il n'irait pas aux Spurs...

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.