Arbitrage

04 décembre 2019 22:13; Act: 05.12.2019 16:35 Print

Un match de NBA va-​​t-​​il être rejoué après une erreur?

Le match entre San Antonio et Houston pourrait - fait rarissime en NBA - être rejoué. Voici pour quelles rocambolesques raisons...

storybild

Un panier de James Harden, ici au lancer franc, fait couler beaucoup d'encre.

Sur ce sujet
Une faute?

Le classique de NBA entre San Antonio et Houston, la nuit passée, a été marqué par une scène inhabituelle, qui fait aujourd'hui le tour du monde des réseaux sociaux. Les Rockets mènent 102-89 face aux Spurs, alors qu'il reste un peu moins de 8 minutes à jouer. Dénué du moindre marquage, James Harden s'en va «paisiblement» dunker en contre-attaque. Mais il claque si violemment le ballon que celui-ci remonte vers le cercle après l'avoir pénétré sans retomber dedans.

Le jeu se poursuit. Harden et Murray se précipitent pour récupérer la sphère orange, qui sort malgré tout des limites du terrain. S'en suivent discussions animées et autres palabres: les Rockets demandent la validation du panier. En vain. Les arbitres sont intraitables et refusent d'accorder ces deux points.

Mike D'Antoni prend alors un temps-mort pour négocier avec les officiels, persuadés que le ballon n'a jamais traversé le filet. L'entraîneur de San Antonio souhaite recourir à son challenge, comme le règlement le lui autorise. Nouveau refus! Un rapport d'après-match précisera que le délai de 30 secondes imparti pour demander ce fameux challenge avait expiré.

À peine trois précédents

Cette erreur aurait pu revêtir une connotation anecdotique si les Rockets n'avaient pas galvaudé un viatique de 22 points pour s'incliner en double prolongation (!) de deux longueurs. Un dirigeant a confié à la chaîne américaine ESPN que le club texan espérait gagner sur tapis vert ou - au pire - rejouer les 7 minutes 50 qu'il restait au chrono.

Cette démarche n'a cependant que peu de chances d'aboutir. Et pourquoi donc? Dans l'histoire de la NBA, comme l'indique le site spécialisé www.basketusa.com, «il n'y a eu que trois fins de match rejouées, la dernière en 2008, parce que la table de marque s'était trompée sur le nombre de fautes de Shaquille O'Neal. Avant ça, il fallait remonter à 1982 pour qu'une réclamation soit acceptée par la ligue».

(L'essentiel/Sport-Center)