NBA - Play-offs

13 mai 2019 07:29; Act: 13.05.2019 10:03 Print

Un panier fou de Leonard envoie Toronto en finale

Toronto et Portland ont rejoint Milwaukee et Golden State en finales de conférence du championnat NBA, dimanche, au terme de matches n°7 au scénario incroyable.

Sur ce sujet
Une faute?

Même le flegmatique et très réservé Kawhi Leonard a laissé exploser sa joie. L'ailier de Toronto a envoyé son équipe en finale de la conférence Est, en inscrivant un panier qui restera dans les mémoires et qui hantera longtemps les Sixers. Alors que Toronto et Philadelphie étaient dos à dos 90 à 90 à quatre secondes de la fin du temps réglementaire, Leonard, pourtant marqué par deux joueurs et coincé en bord de touche, a réussi un shoot improbable, bien aidé par la chance.

Le ballon a rebondi à quatre reprises sur l'arceau du panier de Philadelphie, avant de rentrer et de déclencher des scènes d'hystérie sur le terrain, dans les tribunes et dans tout Toronto. «J'ai eu de la chance, j'ai juste essayé de tirer le plus fort possible», a expliqué Leonard, vite redescendu sur terre. Résumer la prestation de Leonard et la qualification des Raptors à un coup de chance serait particulièrement malvenu. L'ancien joueur de San Antonio, sacré champion NBA en 2014, a en effet porté son équipe à bout de bras et a fini la rencontre avec 41 points (16 sur 39 au tir).

Un autre exploit personnel

Avant son panier historique - le premier «buzzer beater» décisif dans un match n°7 des play-offs -, il avait toutefois manqué un lancer franc qui aurait pu donner trois points d'avance à son équipe. «J'étais déçu d'avoir raté ce lancer franc, je voulais vraiment me racheter», a-t-il expliqué. La franchise canadienne participera pour la deuxième fois de son histoire à la finale de la conférence Est après 2016, où elle s'était inclinée face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James (4-2). Elle sera opposée à partir de mercredi aux Milwaukee Bucks, meilleure équipe de la saison régulière qui a fait forte impression en demi-finales de conférence face à Boston (4-1).

L'autre rencontre de la journée entre Denver et Portland a été décidé par un autre exploit personnel, celui de l'arrière des Trail Blazers, C.J. McCollum. Alors que son équipe était reléguée à 17 points des Nuggets durant le 2e quart-temps, elle s'est finalement imposée 100 à 96. McCollum a marqué 39 points, dont un panier à 13 secondes de la sirène qui a donné trois points d'avance à son équipe. Il a aussi écœuré le meneur de Denver Jamal Murray avec un contre qui a laissé des traces.

Face à l'ogre Golden State

Mon parcours montre que rien n'est impossible, ça a été notre credo durant tout ce match, même quand rien n'allait pour nous», a souligné McCollum, issu d'une université inconnue, avant d'être drafté en 10e position par Portland en 2013. Les Trail Blazers, sacrés champions NBA en 1977, n'avaient plus atteint le dernier carré des play-offs NBA depuis 2000.

Il faudra que McCollum et Damian Lillard, dans un mauvais jour dimanche (13 pts, 3 sur 17 au tir), soient à leur meilleur niveau pour inquiéter leur prochain adversaire, l'ogre Golden State. La franchise d'Oakland qui a éliminé Houston (4-2) sur son terrain et sans Kevin Durant, blessé, a disputé les quatre dernières finales NBA et en a remporté trois (2015, 2017, 2018). Le duel entre Golden State et Portland qui débutera mardi, est déjà historique: c'est la première fois que deux frères, Stephen Curry et son cadet Seth, se retrouvent face à face à ce stade de la compétition.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.