Basketball

08 novembre 2019 08:37; Act: 08.11.2019 11:43 Print

Une amende de 50 000 dollars pour les Clippers

La NBA a puni la franchise de Los Angeles pour des «déclarations pas cohérentes avec l'état de santé de Leonard».

storybild

Kawhi Leonard: annoncé blessé mercredi, mais en pleine forme jeudi...

Sur ce sujet
Une faute?

La NBA a annoncé jeudi avoir infligé une amende de 50 000 dollars aux Los Angeles Clippers, suite aux propos de l'entraîneur Doc Rivers au sujet de la réalité de la blessure de sa star Kawhi Leonard, forfait mercredi contre Milwaukee. «La NBA a infligé une amende de 50 000 dollars aux Clippers pour des déclarations, y compris celles de l'entraîneur-chef Doc Rivers, qui n'étaient pas cohérentes avec l'état de santé de Leonard», ont déclaré les responsables disciplinaires de la ligue nord-américaine, dans un communiqué diffusé jeudi.

Placé sur la liste des blessés, Leonard a été laissé au repos lors de la défaite 129-124 face aux Milwaukee Bucks mercredi soir, diffusé par ESPN au niveau national, mais l'ailier de 28 ans a ensuite disputé 33 minutes (27 points, quatre passes décisives et 13 rebonds) jeudi soir, durant la victoire 107-101 contre les Portland Trail Blazers.

«Pas exactement un souci de santé»

«Je pense que Kawhi a déclaré qu'il ne s'était jamais senti mieux. C'est notre travail de s'assurer qu'il le reste. C'est important. Mais il a joué beaucoup de minutes en play-off l'an dernier», avait souligné Rivers après le revers devant les Bucks. «Donc, ce n'est pas exactement un souci de santé, même si cela l'est à certains égards. Nous voulons qu'il continue à se sentir mieux et à aller mieux», avait poursuivi dans des propos confus, l'ancien coach des Boston Celtics.

Trois autres matches étaient au programme jeudi soir. Les Boston Celtics sont allés s'imposer 108-87 dans la salle des Charlotte Hornets. Les Celtics ont ainsi récolté leur sixième victoire (en sept matches) de l'exercice. Les San Antonio Spurs ont battu le Thunder d'Oklahoma City 121-112, alors que le Miami Heat s'est imposé à l'extérieur face aux Phoenix Suns 124-108.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.