Flamme olympique

25 mars 2021 07:47; Act: 25.03.2021 10:56 Print

Une étape symbolique vers les JO de Tokyo

Le relais de la flamme olympique des Jeux de Tokyo a été lancé, jeudi, à Fukushima, en l’absence de public. Premier pas vers des JO bien différents de l'habitude.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le relais de la flamme olympique des Jeux de Tokyo, retardés à cet été à cause de la pandémie, a été lancé jeudi à Fukushima (nord-est du Japon) en l’absence de public, alors que les organisateurs tentent de dissiper les inquiétudes d’une population réticente. La torche métallique d’or rose, au sommet en forme de fleur de cerisier, a été enflammée dans la matinée au sein du très symbolique complexe sportif J-Village, qui avait servi de base aux opérations de secours après la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011, consécutive à un séisme et à un tsunami.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement du relais, la présidente de Tokyo-2020, Seiko Hashimoto, a dit espérer que la flamme olympique serait «un rayon de lumière au bout de l’obscurité». «Cette petite flamme n’a jamais perdu espoir et a attendu ce jour comme un bourgeon de cerisier sur le point de fleurir», a-t-elle ajouté.

Au Japon depuis l'an dernier

Le relais de la flamme olympique, à l’instar des JO eux-mêmes, sera très différent des éditions précédentes, les spectateurs devant être masqués et n’ayant pas le droit d’acclamer. Ils ont d’ailleurs été tenus à l’écart de la cérémonie de départ et du premier tronçon. Mais le public pourra suivre ensuite le parcours de la flamme qui passera par les 47 départements du Japon avant d’arriver au Stade national de Tokyo pour la cérémonie d’ouverture des Jeux le 23 juillet.

La flamme est au Japon depuis l’année dernière, où les organisateurs effectuaient les derniers préparatifs pour le relais quand les Jeux ont été reportés d’un an à cause du coronavirus. Un an plus tard, la situation sanitaire est toujours préoccupante malgré les premiers vaccins et les responsables olympiques font face au scepticisme et à l’inquiétude de la population japonaise. Les spectateurs venus de l’étranger n’auront finalement pas le droit d’assister aux Jeux et il est probable que des limites soient imposées dans les stades pour le nombre de spectateurs vivant au Japon.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 25.03.2021 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les JO originaux il n'y avaient que des Grecs, dans les JO d'aujourd'hui il n'y aura que des Japonais.Pour le moment seulement les spectateurs étrangers n'ont pas le droit de venir, mais dans quelques semaines les sportifs non japonais vont boycotter ces jeux racistes.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 25.03.2021 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les JO originaux il n'y avaient que des Grecs, dans les JO d'aujourd'hui il n'y aura que des Japonais.Pour le moment seulement les spectateurs étrangers n'ont pas le droit de venir, mais dans quelques semaines les sportifs non japonais vont boycotter ces jeux racistes.