Baseball

19 janvier 2021 20:51; Act: 20.01.2021 13:42 Print

Viré pour des textos explicites à une journaliste

Jared Porter a été relevé de ses fonctions, mardi, pour avoir envoyé de nombreux textos déplacés à une journaliste en 2016.

Sur ce sujet
Une faute?

Le directeur général des Mets de New York a été licencié mardi matin à la suite d’une affaire révélée par «ESPN». En 2016, alors qu’il travaillait en tant que chef du recrutement pour les Clubs de Chicago, Jared Porter aurait envoyé des messages inappropriés à une journaliste. Il lui a notamment envoyé des photos de parties génitales masculines. L’homme de 41 ans a avoué avoir envoyé des images explicites à cette journaliste, mais a expliqué qu’elles n’étaient pas les siennes. Il a ajouté qu’il s’était ensuite excusé auprès d’elle, reconnaissant que c’était «très offensant» et «extrêmement inapproprié».

La journaliste a expliqué que Jared Porter lui avait envoyé plus de 60 messages qu’elle avait tous ignorés. Elle a indiqué qu’elle avait fait part de ce harcèlement pour «éviter que cela n’arrive à quelqu’un d’autre. De toute évidence, il est dans une position de pouvoir. (...) L’autre chose est que je n’ai jamais vraiment eu l’impression qu’il était sincèrement désolé».

La franchise new-yorkaise n’a pas tardé à réagir: dans un tweet publié mardi, Steven Cohen, le propriétaire du club, a annoncé que le contrat du fautif avait été résilié. Il en a profité pour rappeler l’importance qu’il donnait à l’intégrité et ce comportement ne méritait aucune tolérance.

Dans un message envoyé à ESPN, le président des Mets, Sandy Alderson a expliqué que Jared Porter avait reconnu ses torts, exprimé ses remords et présenté ses excuses. Mais cela n’a pas suffi. «Les Mets prennent ces questions au sérieux et s’attendent à un comportement professionnel et éthique de la part de leurs employés», a conclu Sandy Alderson.

(L'essentiel/pac)