Cyclisme - Tour de France

16 septembre 2020 09:07; Act: 16.09.2020 10:34 Print

Egan Bernal jette l'éponge avant la 17e étape

Le Colombien Egan Bernal, vainqueur en 2019, ne prendra pas le départ de la 17e étape du Tour de France 2020 à Grenoble, a annoncé ce mercredi, son équipe Ineos.

storybild

Bernal, 16e du classement général à plus de 19 minutes du leader, était très éloigné du podium. (photo: AFP/Marco Bertorello)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tour de France est privé de son dernier vainqueur: le Colombien Egan Bernal, distancé au classement, a jeté l'éponge à la demande de son équipe Ineos, mercredi, au matin de l'étape-reine, la 17e, qui se conclue au col de la Loze. L'équipe britannique a annoncé tôt le matin la nouvelle que les supporters de Bernal craignaient, après avoir vu le Colombien de 23 ans terminer mardi l'étape de Villard-de-Lans au sein d'un groupe attardé. «Nous pensons qu'il est plus sage pour lui d'arrêter», a estimé le patron de l'équipe britannique, Dave Brailsford.

Bernal, 16e du classement à près de 20 minutes du maillot slovène Primoz Roglic, était très éloigné du podium. Défaillant dimanche dans l'ascension du Grand Colombier, il n'avait pu reprendre le dessus, mardi, au lendemain de la journée de repos. Le Colombien, qui avait rivalisé avec Roglic au début du Dauphiné, avait décliné ensuite et a abandonné la course en se plaignant du dos. Pendant le Tour, il a de nouveau souffert du dos, sans toutefois s'abriter dimanche derrière cette raison pour expliquer sa défaillance. «Ce n'est évidemment pas ainsi que je voulais que mon Tour de France se termine», a déclaré le premier coureur colombien à gagner le Tour, cité par son équipe dans le communiqué. «Mais je reconnais que c'est la bonne décision pour moi dans ces circonstances».

Leader unique

«J'ai le plus grand respect pour cette course et j'ai déjà hâte de revenir dans les années à venir», a assuré Bernal, qui disputait pour la troisième fois le Tour. «Nous avons pris cette décision en gardant à cœur les intérêts d'Egan. C'est un vrai champion qui aime courir, mais c'est aussi un jeune coureur, avec de nombreux Tours devant lui», a justifié Dave Brailsford, qui a fait signer Bernal jusqu'à fin 2023. Le jeune Colombien a abordé le Tour avec le statut de leader unique dans son équipe, privée de ses deux autres grands noms, les Britanniques Chris Froome et Geraint Thomas, deux anciens vainqueurs dont les performances au Dauphiné, à la mi-août, n'ont pas été jugées convaincantes.

En 2018, pour ses débuts, le Colombien s'était dévoué pour la cause de ses leaders et avait pris la 15e place. Avant de s'imposer l'année suivante, en prenant le pouvoir au sommet de l'Iseran, dans l'étape tronquée de Tignes (Savoie), à deux jours de la conclusion à Paris. La 17e étape, la plus attendue de l'épreuve, relie Grenoble au col de la Loze, une ascension inédite au-dessus de la station de Méribel (Savoie).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.